Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe de Matteis

Développé par un groupe d’entreprises coréennes derrière l’opérateur SK Telecom, un lecteur ou interrogateur RFID epC gen2 bas coût sous forme de Carte uSIM est d’ores et déjà en exploitation pour l’authentification des bouteilles de Whiskey.

Les opérateurs Coréens du commerce, de la distribution et l’ensemble des intervenants le long de la chaine d’approvisionnement, jusqu’au client consommateur, peuvent désormais accéder à la RFID ePC gen2 UHF via un simple téléphone mobile.

Cette réalisation, très attendue, résulte des investissements massifs et de nombreuses actions que le gouvernement Coréen mène depuis plusieurs années dans le domaine de la RFID et particulièrement dans ce qu’ils appellent la  RFID/USN (Ubiquitous Sensor Network), que nous avions déjà signalé ici.

Concrètement, il s’agit d’une simple Carte USIM connecté a un lecteur RFID, développé par le consortium et fourni par l’opérateur SK Telecom.

Les téléphones équipés sont actuellement en exploitation auprès de 5 entreprises afin d’authentifier des bouteilles de whiskey et début 2011 auprès de la seconde plus importante entreprise pharmaceutique coréenne.

 

Coree-RFid-mobile.jpg
Un telephone pour authentifier une bouteille de Whiskey équipée d'un tag epc Gen2

Cette solution a l’avantage de n’utiliser qu’un simple téléphone portable du marché plutôt qu’un PDA industriel.  

Les utilisateurs n’ont simplement qu'a insérer une carte USIM et lire les tags RFID attachés aux produits. Dès que le code ePC est lu, les informations concernant le produit sont rapatriées sur le mobile via une liaison 3G ou Wifi et affichés tout simplement sur l’écran.

Bien sur toutes les informations et fonctions sont et seront propres aux applications développées par des opérateurs, fabricants, distributeurs, etc.


Le lecteur RFID uSIM utilise une interface série SPI afin de contrôler la connexion entre la puce USIM et la puce RFID.
Ce service peut être fourni a travers tout portable mobile supportant les cartes USIM . 

 
A l’occasion d’un pilote de 4 mois, la carte a été utilisée dans une application de  transport de fret aérien, pour tracker les chargements sur l’aéroport. Le résultat a été tout à fait probant, même si des obstacles techniques ont été traités et d'autres restent à franchir: Par exemple, l’un des challenges pour cette application réside dans la distance de lecture qui est inférieure à 10 centimètres. Plusieurs pistes sont en cours d’exploration pour augmenter cette distance.

En revanche pour de nombreuses autres applications comme les applications grand public par exemple la distance de lecture sera beaucoup moins critique.

Après ce premier succès SK telecom a distribué des carte USIM à 5 entreprises de whiskey coréennes. Chaque bouteille a été équipée d’un tag RFID en novembre 2010 et SK Telecom a développer une application d’authentification  afin de prévenir la distribution de produits contrefaits.

Par ailleurs, la société pharmaceutique  Hanmi Pharmaceutical est en cours d’équipement pour une application de gestion d’inventaire et de stocks de produits pharmaceutiques.

Le lecteur RFID USIM n’est disponible qu’en Corée du Sud et destiné aux utilisateurs industriels, mais il porte un potentiel énorme pour des applications à destination du grand public, bien sur.

SK Telecom souhaite développer de nouvelles applications afin d’adresser différents usages. Ce qui illustre une stratégie d'opérateur telco comme  SK Telecom qui n’hésite pas à développer des applications et intégrer des solutions et services pour ses clients, en entrant de plain pied dans le business des services aux entreprises.

La carte est vendue 37 $ (à voir quels sont les coûts de fonctionnement  à prendre en compte en sus, j’imagine).

Enfin, et cerise sur le gâteau, SK telecom développe son propre prototype de smartphone intégrant 2 puces lecteur RFID. L’une en UHF et ePC gen2 (à la norme ISO 18000-6C)  et l’autre en HF (Norme ISO14443 et 15693). Une offre potentielle qui, n’en doutons pas,  permet d'envisager concrètement  une convergence HF- UHF par le terminal. C'est de toute évidence l’une des pistes pertinentes en réponse aux besoins de la grande distribution, mais de bien d'autres acteurs,  dès lors qu’un article de consommation est équipé d’un tag RFID ePc gen2.

SK telecom  est en cours de réflexion pour la commercialisation d’une telle offre produit/service.

Source: SK telecom, karean IT times & rfid journal

Commenter cet article