Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pierre Chartier

Imaginez que vous êtes au Supermarché préféré, une semaine avant Noël et que la plupart des articles que vous cherchez restent introuvables. Les réassorts des gondoles n’arrivent pas à suivre la demande. Pour rendre les choses encore plus négatives, vous arrivez à la caisse et la queue est interminable…

Un système automatique d’identification et de collecte de données peut aider la distribution à résoudre ces problèmes.

La RFID, en tant que technologie, porte potentiellement les capacités à révolutionner la manière dont les opérations sont menées dans la grandes distribution.

Avec une puce, un lecteur et une base de donnée, un système RFID peut identifier automatiquement , un objet et le suivre tout au long de la chaine d’approvisionnement, dans ces mouvements et traitements, et ce, d’une manière centralisée et en quasi temps réel.

« En raison de ces capacités, la RFID peut fournir une rapidité, et une précision sans précédent dans la gestion de la chaine d’approvisionnement » indique Dennis Lin, Professeur de statistique et Supply Chain Management  dans un article publié dans American Society for Quality’s Magazine.

Mettre en œuvre la RFID pourrait accroitre la productivité et l’efficience des entreprises dans leurs opérations sur une échelle locale comme globale.

RFID dans le commerce de détail (Retail)

Wal-Mart est en cours d’expérimentation de la RFID passive, afin de répondre à la demande des consommateurs. Cette mise en place se donne pour objectif de réduire drastiquement la probabilité d’étagères vides ou de produits manquant, en collectant des informations en temps réel.

Il s’agit donc de fournir des rapports d’inventaires permanents pour aider le management des surfaces de ventes a gérer au plus près le réassort des gondoles.

« Bien sur, la RFID peut fournir d’autres avantages que le code barre : contrôle identification , comptage des produits en entrée comme en sortie d’espaces. Réduction des vols, modification dynamique des prix, etc…, mais ces avantages ont un coût » explique l’auteur.

Les tags RFID sont beaucoup plus chers que les code barre, qui sont le plus souvent utilisés, et ont donc un impact sur le compte d’exploitation des entreprises !

RFID en Entrepôt et en Fabrication.

Comme pour la distribution, le coût d’implémentation de la RFID dans un entrepôt peut être un problème.  

Néanmoins, cette technologie reste tout à fait pertinente.  

« L’entrepôt est une entité majeure de la supply chain, agissant comme un tampon pour minimiser les effets des variations  de volumes dans la chaine et servir le client au moment opportun » explique l’auteur.

Dans un entrepôt les réceptions et expéditions peuvent être grandement facilités et réalisées quasi-automatiquement

Les avantages de la RFID dans l’entrepôt sont semblables à ceux que l’on peut trouver au niveau de l’unité de fabrication, avec pour l’usine, un potentiel d’amélioration de la gestion du cycle de vie produit, du contrôle qualité, et de la gestion des stocks.

« en conséquence, les fabricants peuvent ainsi accroitre leur visibilité et diminuer drastiquement leur niveaux de stocks » rajoute l’auteur.

Les objections sur la vie privée.

De nombreuses  objections sont apparues face aux menaces sur  la vie privée représentes l’usage des tags RFID. Dans le cas de Wal-Mart, les étiquettes RFID sur les articles textiles comme les jeans, sont détachables mais ne sont pas désactivables. Des consommateurs s’inquiètent du possible usage de ces tags pour tracer leurs achats ou bien leur localisation physique.

Un article récent du WSJ (Wall Street Journal)  précise que Wal-Mart travaille avec ses fournisseurs pour garantir que les RFID sont bien apposés sur des étiquettes détachables et surtout pas intégrées dans le vêtement lui-même afin de lever toute crainte ou suspicion de tracking des consommateurs.

De même l’enseigne affiche un signal visuel afin de s’assurer de l’information des clients sur la présence de tags sur les étiquettes jetables.

Ce faisant, Wal-mart est en cours de mise en œuvre de RFID sur les articles textiles comme les Jeans et Sous-vêtements, dans un premier temps avant de déployer l’équipement d’étiquettes RFID sur d'autres articles et ce, sur l’ensemble des Etats-unis.

Considérant l’avenir des RFID,  les chercheurs et experts,  listent régulièrement les coûts, la normalisation, et les questions de vie privée, comme obstacles pour leur diffusion à grande échelle. Force est de constater que l’essentiels de ces freins sont aujourd’hui levés. Enfin, les RFID et code barre coexisterons encore longtemps dans la distribution et en aucun cas, la RFID constitue une alternative exclusive au code barre .

La prochaine étape sera de développer des stratégies d’extraction de données ( « data mining »)  afin de bénéficier concrètement des immenses quantités d’information collectées automatiquement sur les flux physiques.

SOURCE: The Pennsylvania State University , Septembre 2010.

 

Commenter cet article