Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par La Rédaction

La société de manutention Intramar et le grand port maritime de Marseille (GPMM) ont signé une convention, la première du genre au port de Marseille-Fos en matière de sureté. Elle prévoit la coordination du contrôle aux accès dans la zone enclose des Bassins Est du port de Marseille-Fos et dans le terminal à conteneurs de Mourepiane, avec l'utilisation d'un titre de circulation unique.
Chaque jour, environ 300 chauffeurs routiers accèdent au terminal en empruntant l'un des points d'accès portuaires.
Cette convention implique qu'Intramar et le GPMM échangent en temps réel l'ensemble des données nécessaires à l'élaboration et à la gestion des titres de circulation des nombreux personnels permanents ou temporaires devant se rendre sur le terminal à conteneurs de Mourepiane.

L'emploi de la technologie RFID a été privilégié pour garantir l'équilibre entre les besoins de sûreté de plus en plus prégnants et le maintien de la fluidité du trafic marchandises. « Cette convention démontre la volonté commune d'Intramar et du GPMM de renforcer de manière significative et concertée les mesures de sûreté mises en oeuvre sur leurs sites respectifs et imposées au niveau international par le Code ISPS (Code international pour la sûreté des navires et des installations portuaires). Elle anticipe par ailleurs la mise en oeuvre de nouvelles procédures de contrôle d'accès imposées au niveau national. Le système mis en place permettra aux transporteurs routiers de bénéficier d'une simplification des procédures d'accès au terminal ainsi que d'une priorité d'accès pour la manutention des conteneurs », explique le port de Marseille.
. Les cartes d'accès seront fabriquées par le GPMM après accord d'Intramar. Un titre de circulation unique servira à la fois de titre d'accès et de rendez vous « Gate Express » (système automatisé de gestion des conteneurs basé sur la technologie RFID). Après Intramar, le GPMM ambitionne de la décliner cette convention sur d'autres terminaux, afin d'améliorer la sûreté du port et celle des installations portuaires.

Source Mer et Marine

Commenter cet article