Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par La Rédaction

JMD Etiquettes (groupe Supratec) fournit depuis une dizaine d’années en des étiquettes d’identification pour les produits Mecalectro.

Ce dernier a donc une nouvelle fois fait appel à son partenaire JMD pour développer une solution RFID complète afin d’améliorer le suivi de ses outils de contrôle - pieds à coulisse, tampons lisses, jauges de profondeurs etc. - et de répondre aux normes d’identification strictes exigées par le secteur aéronautique.

C'est ainsi qu'ont été conçus deux types de tags en fonction des outils ciblés ainsi qu'un lecteur spécifique. Mecalectro a besoin de garantir que chacun de ses outils est en permanence parfaitement étalonné et d’optimiser sa maintenance.
Le service qualité a défini une durée d’utilisation par type d’outil, de 1 à 4 ans. Sachant qu’il existe environ 200 types d’outils (et 800 outils au total), leur étalonnage par type d’outil était fastidieux et pas forcément nécessaire (puisqu’un outil pouvait être étalonné alors qu’il n’avait été utilisé qu’une seule fois).

Ces étalonnages présentaient un coût élevé en termes de main d’œuvre puisque cette maintenance monopolisait un grand nombre de personnes. JMD a donc proposé une solution RFID complète qui comprend deux types de puces, un lecteur et un dispositif de lecture.

Le dispositif de lecture est un PDA, sélectionné pour son encombrement réduit et sa facilité de transport. Il est assorti d’un logiciel permettant d’attribuer un numéro unique d’identification à chaque outil et d’associer un numéro d’opération de contrôle à un ou plusieurs outils ainsi identifiés.

Les données, importées dans une base, permettent de suivre très précisément l’utilisation de chaque outil et, en fonction du type d’outil, de mieux gérer son étalonnage, évitant ainsi les calibrages superflus. De plus, comme chaque outil est associé à une opération de contrôle et du coup, à une ou plusieurs pièces contrôlées, ceci permet également au département aéronautique de suivre précisément ses pièces contrôlées et de répondre aux normes de traçabilité propre à l’aéronautique.

Source : Stratégies Logistique

Commenter cet article