Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par La Rédaction

Le ministère de l'industrie va subventionner neuf projets pilotes de services mobiles sans contact, permettant d’expérimenter de nouveaux usages du mobile, et de tester de nouvelles applications du web 2.0, dans des villes et collectivités qui se sont portées candidates (Bordeaux en coordination avec Pessac, Caen en coordination avec la Manche, Lille, Marseille, Nice, Paris, Rennes, Strasbourg et Toulouse).

Ces villes seront accompagnées par une instance de coordination nationale.

Le Gouvernement lancera en complément un appel à projets au cours du 1er trimestre dans le cadre des investissements d’avenir.

 

Commenter cet article

abourgeo 14/01/2011 12:51




cela ne fera malheureusement que 9 "démonstrateurs" de plus ! Ils ne serviront qu'à démontrer une nouvelle fois :


- que c'est techniquement possible or, les japonais en ont apporté la preuve dès 2004


- que ces usages sont appréciés par les utilisateurs or, cela on le sait aussi depuis des années !


Le problème est de pouvoir inscrire ces outils "sans contact" et ces usages dans l'économie réelle, c'est à dire avec les différents acteurs (opérateurs de téléphonie, banques, opérateurs de
transport, collectivités, etc.) libres de leur choix et de leur décisions, et là ... rien ne va plus !


On peut toujours faire du lobbying ou de la "comm" sur le sujet mais la réalité, c'est à dire les techniques d'intégration de la technologie divergentes et les modèles économiques eux aussi
divergents, fait que ces beaux discours ne sont en fait que des ... beaux discours.


Les japonais ont réussi car ils ont su être fédérateurs autour d'une technologie et de ses usages. L'état français et l'union européenne en sont-ils capables ?


En qualité de spécialiste de cette technologie et ayant analysé ses évolutions technico-économiques au cours de ces dernières années : j'en doute.