Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par La Rédaction

 

Développée par la société américaine Bluechiip, cette alternative mécanique aux tags électroniques RFID aborde le stade de l’industrialisation avec l’aide de STMicroelectronics. Les premières applications se situent dans la traçabilité médicale.

En matière de traçabilité, on connaît les tags électroniques RFID, pressentie comme la technologie d’avenir pour l’identification et le suivi par radiofréquences de toutes sortes de produits. Voici les tags à Mems (Microelectromechanical systems). Cette technologie, développée par la société américaine Bluechiip, se prépare à franchir l’étape de l’industrialisation. Un accord vient d’être conclu avec STMicroelectronics pour en favoriser le passage en production.

Tag à Mems de Bluechiip, une techno prometteuse pour la traçabilité médicale.

Tag à Mems de Bluechiip, une techno prometteuse pour la traçabilité médicale.


Le tag à Mems est présenté comme une solution plus fiable et plus robuste que l’étiquette RFID pour la traçabilité de produits sensibles dans des conditions extrêmes. Il se distingue par sa capacité à survivre et à lire l’identité d’échantillons à des températures à la fois extrêmement basses ou élevées. Il se caractérise aussi par son immunité aux ondes électromagnétiques et aux rayonnements gamma. Les températures de fonctionnement vont de celle de l’azote liquide, c'est-à-dire environ -196°C, à +200°C. Les données peuvent être transmises à travers la glace. Les tests menés sur le terrain montrent qu’il peut résister au passage en autoclave, à la stérilisation par rayonnements gamma, à l’humidification, à la centrifugation, au stockage cryogénique et au givrage. Autant d’atouts qui en font une solution idéale pour la traçabilité des prélèvements médicaux, notamment des biobanques.

STMicroelectronics dispose d’une grande expérience dans la fabrication de Mems dans des applications variées de capteurs (accéléromètres, gyroscopes, pression…). Le fabricant franco-italien de semiconducteurs va utiliser son savoir-faire pour aider Bluechiip à industrialiser cette technologie.

Premières applications dans les biobanques

Ces tags à Mems de Bluechiip seront d’abord moulés dans des éprouvettes et des flacons pour le marché en plein expansion des biobanques afin d’identifier, de suivre, de récupérer, de surveiller et de stocker des bio-spécimens humains de grande valeur et irremplaçables, dont les tissus, embryons, sang du cordon ombilical stockés dans de l’azote liquide. Les applications concernent également la pathologie, les essais cliniques, les banques de tissus biologiques et la médecine légale. Parmi les autres débouchés potentiels figurent la sécurité, la défense, les applications industrielles, la production, la gestion des déchets, l’aéronautique et le spatial.

La technologie Bluechiip repose sur des résonateurs à base de Mems montés dans un minuscule circuit entièrement mécanique et ne contenant aucun composant électronique. Le marqueur de traçabilité qui comprend ce circuit mécanique et une antenne peut être soit embarqué soit fabriqué dans un produit de stockage, tel qu’un sac ou un flacon. Une identification aisée, ainsi que toute information associée au tag, peuvent être détectées par le lecteur, lequel peut également garder la trace de l’historique de température des articles marqués.

Commenter cet article