Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe de Matteis

Le futur de la distribution et vente de détail (retail, en anglais) et les évolutions tirées par les technologies sont des sujets de discussions parmi les décideurs et technologues, depuis de nombreuses années.

En1998 déjà, un article titré « The future of retail » écrit par Nicholas Negroponte explorait les manières dont l’ère du numérique changera le paysage de la distribution et du commerce ; rendant le consommateur plus libre et forçant les enseignes à développer l’expérience client sur le lieu de vente comme les relations qu’elles entretiennent avec lui.

Plus de 10 années après, Bloomberg Businessweek publie un article « The Future of Retail » (Sic !) mettant en lumière comment la nouvelle génération technophile pourrait modifier radicalement la demande et les habitudes de consommations.

L’industrie du commerce réalise de plus en plus qu’elle doit adapter son offre pour chaque segment de clientèle, contrairement à l’approche massive et univoque des années 80, afin de fidéliser et obtenir l’adhésion de ses clients à l’enseigne. 

L’usage de la RFID pour développer la « shopping experience » et rationaliser les opérations ont constitué près d’une décade de discussion. En 2004, le fameux « mandat » de Wall-MArt a permis, entre autres choses,  de comprendre que l’ultime valeur de la RFID est à rechercher au niveau de l’article et particulièrement sur le point de vente.

La RFID est aussi  une industrie regroupant un ensemble de solutions et technologies (tags, readers, softs, etc.) avec des performances, des formats divers, suffisamment stables et matures, conformes aux normes internationales adoptées. Il est donc désormais possible de  répondre concrètement  aux besoins et critères de l’industrie du commerce dès aujourd’hui et pour demain.

Les technologies RFID ont  longtemps été  perçues comme émergentes et nouvelles, et constituaient, dès lors, une barrière à l’entrée ou un risque technique trop important, pour lancer des options stratégiques. Nos analyses et observations nous conduisent définitivement a penser que cette époque est révolue. Nous entrons donc dans une ère nouvelle où la conduite de la mise en œuvre des technologies RFID peut être prise en charge par les enseignes elles-mêmes au bénéfice et dans la mise en œuvre de leur stratégie propre.

Sur ce thème, PSFK publie en 2010, un document intitulé « The Future of Retail »  ( !!).

En nous invitant à  “…Penser moins à l’immobilier, point de ventes physiques ou virtuels et commencer à penser un commerce ubiquitaire où le monde entier devient un lieu de commerce « anywhere, anytime ». Conduit par les technologies nouvelles, l’internet des objets, le Web, les réseaux sociaux, la recherche de nouvelles expériences , le monde du commerce est  sur le point  de vivre une transformation radicale. « 

Commenter cet article