Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par La Rédaction

A l’occasion du salon Pollutec  la société RYB, leader français des systèmes de canalisations et réseaux polyéthylène, dévoile la première canalisation plastique détectable et communicante au monde. Grâce à l’intégration d’une technologie de type RFID développée en partenariat avec les laboratoires de recherche du CEA, cette canalisation révolutionne la sécurité, le suivi et l’entretien des réseaux de gaz, d’eau potable, d’eaux usées, d’électricité et de télécommunication.

Par nature, les canalisations plastique sont inertes et difficilement détectables une fois enfouies. Seuls les relevés topographiques permettent de les situer. Mais l’environnement urbain évolue, rendant difficile une vision rapide, précise et exhaustive du sous-sol. Les techniques de localisation sont complexes et difficiles à mettre en œuvre. Ainsi, chaque année, plusieurs milliers de canalisations sont arrachées accidentellement, avec des conséquences pouvant être importantes.

Afin de répondre à cette problématique majeure, la société RYB collabore depuis trois années avec le CEA-Leti. Ce partenariat a permis la conception et la mise au point de la première canalisation plastique détectable et communicante au monde : Eliot.

Dédiée à la détection des réseaux de gaz, d’eau, d’électricité et de télécommunication, cette innovation constitue une rupture technologique majeure en matière de suivi et d’entretien des canalisations, de réduction des risques d’accident et des coûts liés à l’arrachement des canalisations, mais également de traçabilité avancée des ouvrages enterrés.

Intégrant, en son cœur, un nouveau type de technologie RFID mise au point par les équipes du CEA-Leti et aujourd’hui brevetée, cette canalisation offre plusieurs caractéristiques :

  • Une détection jusqu’à 1,50 m de profondeur d’enfouissement, avec une précision horizontale de l’ordre de quelques centimètres,
  • Une insensibilité, des opérations de détection, de localisation et de lecture des informations stockées à l’intérieur de la puce, à l’environnement de la canalisation : enterrée dans tous types de sols (goudron, sable, terre, cailloux, secs, humides, etc…) et même immergée dans l’eau (en nappe phréatique par exemple),
  • Un temps de réponse d’un dixième de seconde,
    • Une capacité de stockage d’informations : type de canalisation détectée (application), date de fabrication, date de pose, numéro de série, diamètre, pression nominale, etc…
    • Un dispositif intégré dans la canalisation autonome qui ne requiert aucune alimentation électrique,
    • Un système de lecture simple pourvu d’une antenne adaptée et compatible avec les produits du marché,
    • Un signal mesuré en surface caractérisant précisément la canalisation détectée, et évitant ainsi la confusion en cas de proximité de plusieurs réseaux.

Souirce: CEA-Leti

Commenter cet article