Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par La Rédaction

Le  24 Août 2010 – TAGSYS fournisseur d’infrastructures RFID pour la traçabilité d'objets, et RFIP Ltd., un spécialiste en conseil et formations RFID, annoncent aujourd’hui le déploiement d’une solution basée sur la RFID très innovante pour assurer le suivi, la traçabilité et la sécurité des armes à feu, que ce soit pour l’armée, la police ou autres forces de l’ordre. Ce système est actuellement utilisé par un département de la police britannique.

La solution, appelée iDAS (Intelligent Drawer Armory System ou casier d’armes intelligent), intègre la technologie RFID pour gérer, de manière automatique, l’affectation et le retour des armes dans un placard de stockage sécurisé. La solution permet de mieux contrôler les affectations des armes, de produire un historique complet pour chaque arme, de générer des rapports d’audit pour les responsables, d’empêcher l’affectation d’armes à des officiers non-autorisés et d’améliorer ainsi la sécurité des armes.

  Les installations en cours permettent au département de la Police de gérer les Tasers grâce aux  casiers RFID. Chaque Taser est équipé d’un tag RFID HF qui est administré par des lecteurs et antennes RFID fournis par TAGSYS intégrés aux casiers.

  "De par leur taille et robustesse, les tags se fixent facilement aux Tasers sans créer d’interférence avec la fonctionnalité des armes, tout en apportant la distance et fiabilité de lecture nécessaires pour cette application," souligne David Armstrong, Directeur chez RFIP Ltd. "La résistance des tags est très importante, surtout pour l’environnement dans lequel ces armes sont utilisées."

  Les Tasers, auparavant distribués par les plus gros commissariats de police en Angleterre, sont dorénavant gérés par de plus petits postes, impliquant une méthode de stockage et distribution beaucoup plus régularisée, sécurisée et rentable.

  Lorsqu’un officier a besoin d’un Taser, il présente son badge devant le lecteur du casier. Le système valide automatiquement la demande. Une fois l’autorisation octroyée, un écran tactile rattaché au système de gestion guide l’officier à travers une série de questions légales et procédurales. Le Taser est ensuite assigné électroniquement et le système commande l’ouverture du tiroir approprié. L’officier authentifié peut ainsi retirer son Taser, qui lui est automatiquement attribué.

  Grâce à cette solution, le département peut attribuer un pedigree complet à chaque arme, permettant aux responsables de savoir quels officiers ont utilisé quels Tasers, et d’établir des suivis précis en cas d’investigation sur l’utilisation d’un Taser spécifique ou sur l’entraînement d’un officier en particulier.

  "La solution RFID a amélioré les capacités de suivi d’armes du département," a rajouté M. Armstrong. "Dans le cas où les autorités souhaiteraient revoir l’historique d’une arme ou d’un officier, ils peuvent avoir accès à un dossier complet sur les affectations de l’arme ou tout autre information telle que les entretiens, les réparations, etc."

  RFIP et JML Software Solutions ont déployé des concepts similaires pour le suivi et la gestion de pistolets et fusils pour les forces de l’ordre et l’armée.

  Source TAGSYS

Commenter cet article