Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par La Rédaction

La miniaturisation des appareils portables (téléphones, PDA, ordinateurs, capteurs autonomes, etc…) s’accompagne d’une augmentation de leurs fonctionnalités et de leurs performances. Toutefois, ces progrès sont limités par une consommation en énergie sans cesse croissante et par la problématique du stockage et de la durée de vie des systèmes de production d’énergie. Les microsystèmes de récupération de l’énergie ambiante constituent une solution à ces questions.

Il suffit d’y penser. Autour de nous, dans nos vies domestiques, au bord des chemins, de nombreuses énergies ne demandent qu’à être récupérées et utilisées. Ce secteur de recherche a pour nom l´« Energy harvesting ». Cette « moisson d’énergie » est le processus par lequel l’énergie « perdue » est capturée et stockée grâce à de petits dispositifs autonomes, physiques, thermoélectriques, piezoélectriques, radio-fréquences. Ces techniques permettent d´exploiter des sources d´énergie faibles, diffuses, présentes partout, et essentiellement gratuites. Elles viennent de la chaleur de notre corps, de la vibration de nos gestes, de l’action de nos objets ou de nos machines.

Autant de petites énergies qui nous procurent de l’autonomie. Les expériences menées sur l’utilisation de l’énergie de notre environnement le plus proche suscitent un intérêt de plus en plus fort pour quantité d’applications domestiques et domotiques.

La miniaturisation des générateurs, des piles et autres accumulateurs permet de valoriser ces énergies de l’intimité. Une piste prometteuse pour tous les petits appareils électroniques à très faible consommation que sont les lecteurs de RFID, qui ont besoin d’un minimum d’énergie pour signaler leur présence et récupérer une information depuis le RFID qu’ils activent.

Visite guidée…des plus sérieuses aux plus fantaisistes

Suite:  http://www.place-publique.fr

Commenter cet article