Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Rousseau

Détecter les objets du monde réel en utilisant une approche similaire à celle d’un moteur de recherche, telle est l'une des promesses des puces sans contact, rappelle un récent article du San-Francisco Chronicle. Couplées au GPS, elles pourraient donner corps à "l'Internet des objets" et permettraient alors, comme le souligne Alex Soojung-Kim Pang, directeur de recherche à l'Institut du Futur, d'avoir accès à un moteur de recherche des objets : "Vous pourrez alors dire : Google, où sont mes lunettes ?"

 

 

Pang envisage un monde où tous nos objets seraient dotés d'une puce et, où des détecteurs, privés et publics, permettant de localiser les objets, seraient accessibles via l'internet. Il sera alors possible de localiser depuis chez soi le téléphone mobile que l'on a laissé tomber au cinéma ou ailleurs, par exemple. Bien sûr, ces objets pourraient aussi attirer des convoitises distantes... Sauf si on peut réécrire le numéro de série des puces afin qu'elles n'aient un sens que pour leur propriétaire, précise-t-il encore.

 

 

Wheels of Zeus, la société de Steve Wozniak, le cofondateur d'Apple, a déjà créé un système GPS à coût modique qui permet de localiser des objets. Même si ce type d'application grand public risque de ne pas voir le jour avant une dizaine d'années, rappelle Kevin Ashton - vice-président de Thing Magic, une société qui utilise la RFID pour développer de nouveaux services -, cela n'empêche pas de rêver : ce dernier aimerait mettre au point un robot qui collecterait les objets dans la maison pour aller les ranger à leur place. 

 

Commenter cet article