Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Rousseau

Boeing a dévoilé le 3 octobre son projet d’introduire un système d’identification par puces radiofréquence (RFID) sur certaines pièces du B787 « Dreamliner ».

Le dispositif RFID est totalement passif et fonctionne de la même manière qu’un code-barres : doté d’une puce électronique et d’une antenne, il ne nécessite aucune alimentation propre ni n’émet de signal. Il peut en revanche stocker des données : numéro de série de la pièce, données de révision et de maintenance… Ces informations peuvent être transférées, en lecture comme en écriture, grâce à des ondes radio émises par lecteur spécifique sur des fréquences standard reconnues dans tous les pays. Ce dispositif permet en outre d'accéder facilement à ces informations pour des pièces difficiles d'accès qui nécessiteraient un démontage préalable.

Les puces seront intégrées sur le Dreamliner avant la livraison des appareils, dans les pièces en série qui peuvent être remplacées durant les opérations d’assistance en escale, dans les composants à durée de vie limitée et dans le matériel d’urgence embarqué.

Permettant de superviser toutes les interventions et de savoir instantanément quelles vérifications et réparations ont été ou doivent être effectuées, le système RFID réduira les coûts de maintenance des compagnies aériennes. En effet, le transpondeur améliorera les délais de résolution des problèmes en améliorant la traçabilité des composants, optimisant ainsi les inventaires de pièces de rechange.

Le dispositif a d’ores et déjà été testé à deux reprises sur un MD-10 de FedEx. Etant passive, la RFID n’a pas du tout affecté le fonctionnement de l’appareil, ni de ceux alentours. La FAA (Federal Aviation Administration) avait déjà reconnu en mai dernier que le système ne présentait aucun risque pour la sécurité des appareils civils, lorsqu’il était utilisé sous certaines conditions.

Si le système semble promettre de réelles économies de coûts et de délais, l’initiative de Boeing de l’installer sur son B787 pourrait faire son chemin et s’étendre à d’autres appareils, voire à d’autres constructeurs.
Kenneth Porrad, responsable de ce projet chez Boeing,  interviendra à ce sujet à l'occasion de la RFID University le jeudi 13 octobre au matin

Commenter cet article