Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Rousseau

Les accélérateurs de l’adoption de la technologie RFID

 

 

Des enjeux macro économiques expliquent la vague d’intérêt pour la RFID. L ‘AMR Research annonce une économie potentielle par l’adoption de la technologie RFID de 180 à 300 milliards de dollars par an.

 

D’après Auto ID Center, la RFID entre en jeu à propos de plusieurs enjeux, comme :

 

- la disparition de 20% des biens de grande consommation entre l’usine et la surface de vente, soit $60 milliards par an dont $18 milliards pour l’Europe,

 

- les réseaux de vente qui font face à des pertes résultant de la contrefaçon ou des marchés parallèles.

 

- les ruptures de stock et en linéaire, qui entraînent des pertes de CA et de marge.

 

- la traçabilité, ascendante et descendante, de plus en plus imposée aux entreprises

 


 

La standardisation de la technologie RFID

 

 

Une application industrielle étendue de la RFID repose sur une standardisation reconnue et adoptée. Dans cette optique, 70 organisations & entreprises (WAL-MART, GILETTE,...), 30 partenaires technologiques (SAP, Aliens,....) et 20 partenaires institutionnels se sont regroupés en 1999 afin de lever les principaux freins au déploiement généralisé de l’identification par Radio Fréquence. Cet organisme, nommé l‘AUTO-ID, propose une vision de l’application de la RFID dans son ensemble (technologie / gestion de l’information / organisation liée) au travers de :

 

  l’identification et le suivi des produits et des colis,

 

  la synchronisation de la supply chain,

 

  la qualité des stocks.

 

 

 

Les travaux de l’AUTO-ID se sont achevés en 2003 donnant naissance à deux organisations :

 

  EPC Global, Joint ventureEANInternational & UCC, pilotée par les sponsors de l’AUTO-ID, dont l’objectif est d’industrialiser la technologie,

 

  AUTO-ID LABS assurant le prolongement des travaux de recherche sur l’utilisation de la RFID. Les acteurs majeurs de l’AUTO-ID ont établi un plan de déploiement du concept EPC sur les années à venir avec une phase pilote ayant lieu actuellement et une phase d’industrialisation progressive prévue pour 2005. Ces premières industrialisations associées à l’adoption de ce standard par le plus grand nombre devraient faire chuter les prix via la production d’équipements et de puces électroniques en grande série et garantir la pérennité des investissements. Face à cette standardisation EPC, l’organisme de régulation mondiale ISO tente d’établir un ensemble de norme régissant le protocole technique de communication entre le tag et le lecteur (protocole air). Ces travaux sont menés au sein de la Commission ISO /IEC JTC 1/SC 31 devant aboutir à la parution de la norme ISO 18000 comprenant sept protocoles :
• L’échéancier de parution n’a pu être respecté. L’ensemble des protocoles était prévu pour janvier 2004, mais les trois derniers ont été repoussés à juillet 2007. D’autre part, l’ISO 18000-5 a été annulé. Ces normalisations n’apporteront pas de recommandations sur une structure d’échange de l’information via la RFID comme l’EPC GLOBAL mais simplement les normes technologiques associées à chaque fréquence. On assistera à une convergence de l‘ISO 18000 et des spécifications matérielles de l’EPC GLOBAL.

 

 

Commenter cet article