Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Michel Rousseau

Après une année de recherche et de développement, le projet européen Bridge  prépare maintenant cinq pilotes pour tester les technologies EPC RFID.

Ces pilotes, programmés pour commencer en septembre, testeront la RFID dans plusieurs secteurs dont le commerce de détail, l’industrie pharmaceutique, la fabrication, la distribution et la logistique, et les services.


Bridge  (Building Radio frequency IDentification solutions for the Global Environment : élaboration de solutions d'identification radiofréquence pour l'environnement mondial) est un projet sur trois ans de quelque 7,5 millions € se déroulant dans le cadre du sixième programme-cadre de l'UE (FP6). Il se compose d'un consortium de 30 partenaires provenant des mondes de l'industrie et de la recherche.

Bridge a été créé pour rechercher, développer et mettre en application des outils permettant de créer des applications RFID EPCglobal, et d’aider à l'acceptation du standard 'EPCglobal en Europe.

Le premier pilote testera  l'utilisation de la technologie EPC de seconde génération pour dépister des palettes des produits pharmaceutiques pendant qu'elles se déplacent sur la chaîne d'approvisionnements, des fabricants aux réseaux de distributeurs et jusqu’aux hôpitaux et pharmacies.

 « Le but du pilote est d'employer la RFID pour savoir d'où les marchandises viennent, et où elles sont, ce à n'importe quel moment donné », déclare Henri Barthel, le coordinateur du projet Bridge. « L'idée est de permettre une meilleure gestion (plus précise et plus efficace) de la chaîne d'approvisionnements grâce à la RFID ».

Le pilote visera à tracer un certain nombre de produits, identifiés aux niveaux des cartons et des palettes en utilisant des étiquettes RFID EPC et des code à barres 2D. Selon les organisateurs, le fait de déployer cet « environnement hybride » RFID et code-barres permettra de découvrir le pour et le contre de chaque technologie. Outre les étiquettes RFID et 2-D, le pilote incorporera un système réseau  permettant aux participants du projet de stocker, accéder et analyser toutes les données collectées pendant l'expérience.

Enfin, l'objectif du pilote visera à augmenter la sécurité des patients en améliorant la traçabilité des produits pharmaceutiques et en certifiant le pedigree ou l'authenticité de ces derniers pendant qu’ils se déplacent du fabricant à l'utilisateur final.

Un autre pilote, dans le secteur du retail, examinera l'utilisation de la RFID EPC Gen2 pour dépister les cartons et les palettes du fabrique de vêtement du point de fabrication jusqu’au magasin. Le pilote suivra les marchandises pendant leur déplacement à travers la chaîne d'approvisionnement, mais pourrait également inclure de nouvelless applications en magasin comme l’utilisation des étiquettes de RFID pour identifier différents vêtements, et l’installation de lecteurs RFID dans des salons d’essayage afin que les clients puissent obtenir des informations détaillées sur les articles qu'ils essayent : taille, prix, disponibilité...

Pour finir, trois pilotes assez similaires auront pour objet les processus de fabrication de nourriture, les actifs réutilisables et les produits en service. Les résultats de chacun des cinq pilotes seront publiés par le projet pour favoriser l’adoption du standard RFID EPC dans les chaînes d'approvisionnement globales.

 »Depuis ses débuts, la RFID a été invoquée comme LA panacée pour obtenir une supply chain étendue plus sophistiquée et efficace », souligne Henry Barthel. « Le projet Bridge va faire passer la RFID d’ une technologie d'identification à un réseau d’informations sur les produits basé sur le standard EPCglobal ».

De nombreux white papers très intéressants sont d’ores et déjà disponibles sur le site de Bridge. Nous vous invitons à les consulter à l’adresse suivante : http://www.bridge-project.eu/index.php/Public%20Deliverables/en/

Commenter cet article