Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Michel Rousseau

TAGSYS annonce aujourd'hui que la société Walking Plant Systems (WPS), l’un des principaux fournisseurs en Hollande de systèmes destinés aux horticulteurs cultivant des plantes sous serre, a déployé avec succès la technologie RFID dans son système baptisé Plant Order System (Système de gestion de la maturité des plantes et des commandes de plantes). En donnant aux horticulteurs la possibilité d’équiper chaque pot de fleurs d’une étiquette RFID conçue par TAGSYS, WPS leur permet d’optimiser le processus de culture sous serre qui peut parfois durer des mois. La société Zetes, une entreprise paneuropéenne leader dans le secteur des solutions et services à valeur ajoutée pour l’identification des marchandises et des personnes, a collaboré avec TAGSYS pour intégrer une infrastructure RFID dans ce projet.

« Le projet piloté par WPS a apporté la preuve de la très grande souplesse et forte résistance de la technologie RFID dans le domaine du suivi des objets dans des milieux difficiles. » a déclaré Olivier Burah, Vice président en charge de la zone EMEA chez TAGSYS, avant d’ajouter « La technologie développée par TAGSYS permet ainsi d’améliorer l’exécution des procédés et la qualité des produits. Même lorsqu’il s’agit d’un processus aussi délicat que celui de la culture des plantes, notre technologie permet aux clients de WPS de suivre l’évolution de chaque plante dans une serre de 30 000 mètres carrés, depuis son ensemencement jusqu’à sa vente une fois arrivée à maturité, un processus qui peut prendre de 6 à 12 mois ».

Le système baptisé Plant Order System est un système entièrement automatisé reposant sur l’utilisation de supports adaptés aux pots acheminés sur des convoyeurs, et de dispositifs de distribution des matières nutritives, qui prend en charge chaque plante depuis son ensemencement initial jusqu’à son intégration dans une commande prête à être livrée au client. En associant la technologie RFID et la photographie, le logiciel développé par la société Zetes garantit un suivi personnalisé de chaque plante. L’étiquette RFID identifie la plante et le logiciel de capture d’images conçu par Zetes déduit son état en fonction de sa forme relative. Lorsqu’une plante semble avoir besoin d’un apport supplémentaire en éléments nutritifs, le système peut même acheminer cette plante jusqu’à la zone de la serre où elle recevra cet apport supplémentaire.

La technologie RFID permet ainsi une automatisation et une optimisation complète du processus de culture permettant aux horticulteurs de réaliser des économies de ressources sans précédent dans le cadre d’une production d’une telle valeur. WPS estime que la valeur moyenne de chaque fleur en pot est de 5 €. Au moins 3 millions d’étiquettes RFID sont actuellement en cours d’utilisation chez les clients de WPS. En Hollande, le secteur de la culture des plantes en pot est de loin le plus important et le plus évolué du monde. Cette région des Pays-Bas compte environ 1500 cultivateurs de plantes en pot qui sont à la tête d’un parc de 1000 hectares de serres.

« Le principal argument de vente d’un système RFID, c’est sa fiabilité à 100 % et sa diversité » confie Richard van der Meijs, le directeur des ventes chez WPS, avant d’ajouter « Il est essentiel pour les horticulteurs de savoir ce qu’ils ont en stock. Ils doivent être en mesure de faire en très peu de temps des milliers d’opérations de tri. Le processus de livraison est extrêmement délicat et la qualité des plantes doit respecter les normes les plus strictes ».

Pour ce projet, TAGSYS a utilisé l’étiquette 10-TL et le lecteur Medio L100. L’étiquette s’encastre parfaitement dans un support spécifique dans lequel vient s’emboîter le pot. Les pots sont ensuite introduits dans une machine qui les remplit de terre et les ensemence. Ils sont alors transférés sur des plateaux où ils sont maintenus à une température constante pendant 30 semaines. Durant cette période, un système d’irrigation installé en hauteur vaporise sur chaque plante de l’eau contenant des fertilisants.

Les plateaux sont ensuite dirigés successivement dans au moins deux autres zones de la serre où ils sont soumis à des variations de température et d’hygrométrie et sont régulièrement et abondamment arrosés. Enfin, un système de tri dirige les plantes vers des zones de regroupements spécifiques pour chaque client ; des machines retirent les étiquettes RFID et les recyclent pour les affecter à d’autres plantes.

« Grâce à la technologie développée par TAGSYS, nous sommes en mesure d’aborder un marché totalement nouveau » a déclaré Bennie Cuijpers, le responsable des projets RFID chez Zetes, avant d’ajouter « L’étiquette 10-TL communiquant sur une fréquence de 13,56 Mhz est à la fois économique et d’une très grande fiabilité bien qu’elle soit utilisée dans des environnements hostiles où la concentration de lecteurs et d’antennes RFID est importante ».

Commenter cet article