Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

S'il faut en croire le dernier rapport de Frost & Sullivan “North American RFID Middleware and Software Markets”, les éditeurs de logiciels et middlewares RFID se frottent les mains. En effet, les utilisateurs Nord-Américains sont de plus en plus conscients des atouts offerts par la RFID en matière de suivi des biens, d'inventaire et de suivi des process. D'où une demande pour des outils permettant un ROI rapide. C'est pourquoi les middlewares orientés solutions complètes ont pris le pas et connaissent un succès croissant (personne ne voulant s'embêter de nos jours à tuner tel ou tel logiciel si d'autres l'ont déjà fait pour vous).

C'est encore et toujours ce diktat du ROI qui devrait assurer pour les prochaines années le succès de ces middlewares de deuxième génération. Toutefois, si tout va bien pour les applications en boucle fermée, pour celles en boucle ouverte il semble bien qu'il soit encore largement nécessaire de faire la preuve d'un ROI consistant et cohérent pour les middlewares adressant ce domaine. Il est donc vital, selon Frost & Sullvivan, que soit mis en place dans ces middlewares des outils de mesure permettant de démontrer les économies d'échelle ou le gain de productivité gagné par chaque pilote si l'on veut que la RFID descende au niveau de l'article. Certains, toutefois, travaillent d'ores et déjà sur ce ROI sans attendre le passage à 5 cents du tag, ce en essayant de maximiser chaque point de contrôle des données grâce à leur middleware.

Comme le souligne l'analyste en charge de ce rapport : "En offrant des solutions infrastructurelles complètes adossées à une intégration transparente de celles-ci dans le système d'information de l'entreprise, les éditeurs de middleware pourront ainsi aider à détecter les ROI univoques que l'on est en droit d'attendre de l'implantation de la RFID. L'incorporation des données RFID dans le système d'information va en effet permettre aux entreprises de tirer des conclusions circonstanciées à propos de leurs processus métier". Mais il y a encore pas mal de chemin à faire avant que cela ne débouche réellement sur une refonte de la fabrication des produits eux-mêmes.

Commenter cet article