Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Michel Rousseau

La division Europe de l'établissement public Voies Navigables de France participe à un projet pilote franco-belge visant à mettre en place sur la Seine, l'Oise et l'Escaut une solution de repérage et de suivi automatisé des péniches.
 Basé sur des relais de transmission UHF fonctionnant en temps réel, ce système permettra de collecter des informations sur la position, la vitesse, le cap et la nature de la cargaison des transports fluviaux. Accessibles via Internet, ces données seront centralisées et mises à la disposition des ports, des affrêteurs et des prestataires logistiques.
 L'objectif  de ce pilote est d'ainsi optimiser le transport des marchandises par voie d'eau, idem de leur transbordement.
Qui plus est, précise Rodolphe Bollengier, responsable du pilote : " Ceci aidera aussi les administrations à effectuer un meilleur contrôle (plus rapide, notamment) des chargements et contribuera à faciliter la dématérialisation des déclarations de chargement ".
De fait, ce pilote est dans le droit fil de la directive européenne River Information Services. Sachant que toutes les voies navigables grand gabarit sont concernées (classes IV et supérieures), le projet est considéré comme prioritaire par Bruxelles. L'idée exprimée dans les couloirs de Beaulieu est de rendre les voies d'eau plus "intelligentes" pour améliorer la place du transport fluvial dans le panel du transit de marchandises. A noter que la Chinse s'intéresse d'ores et déjà cette expérience, celle-ci possédant quelque 123 000 kilomètres carrés de voies navigables.

Commenter cet article