Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Michel Rousseau

Le géant européen de la distribution envisage d'installer un appareil relativement peu testé sur son réseau RFID, ceci afin d'améliorer l'efficacité de ces opérations d'inventaire lors des expéditions et des réceptions. Bien qu'il ait jusqu'à présent maintenu un profil plutôt bas comparé à certains autres acteurs de la grande distribution (je ne désigne personne, suivez mon regard outre-Atlantique), Metro est certainement l'un des meilleurs exemples d'un déploiement réussi de la RFID dans le but d'améliorer les processus de sa supply chain. Or, la société vient tout juste d'annoncer qu'elle envisageait de mettre en place les dispositifs TAP (Tag Acquisition Processor) de Reva Systems Corp.,une start-up du Massachusetts pour améliorer l'administration de son réseau distribué d'appareils RFID.

Le dispositif rackabe TAP s'intègre dans les réseaux RFID via une liaison Ethernet ou tout autre type de connexion réseau et "moissonne" les données des lecteurs RFID comme s'ils constituaient un seul et même système.

Comme le souligne le porte-parole de Metro : « Grâce à la solution TAP de Reva, nous sommes à même de filtrer les lectures involontaires d'étiquettes pour nous assurer que seuls les tags concernés verront leur données intégrées dans la couche applicative métier ».

Auparavant, les lecteurs RFID du groupe avaient du mal à distinguer quels tags devaient être lus pour une action spécifique. L'appareil TAP permet justement aux lecteurs de ne lire que les tags devant être lus.

Le système TAP sera utilisé sur les docks de chargement des magasins Metro afin de confirmer qu'ils ont bien été expédiés ou reçus. Le retailer attend du système une amélioration de sa gestion des inventaires et un meilleur suivi de la disponibilité des produits qui se vendent le mieux. Le système sera implanté le 1er octobre sur 200 magasins Metro, et devrait être étendu à l'ensemble des magasins d'ici quelques mois.

Commenter cet article