Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Arnaud Bellaire

Nous inaugurons cette semaine une nouvelle catégorie sur filrfid avec ce billet, bientôt hebdomadaire.

Ecoutez l'histoire du Roi de la puce et de l'expert, racontée par Arnaud Bellaire d'Airfield.


Mais comment une chose aussi minuscule qu'une Puce peut-elle provoquer un Roi ? Morsures ou piqûres ?
Vous n'y êtes pas : c'est là que l'Expert entre en scène…

Non, ces interrogations ne forment pas la trame d'une oeuvre inédite de La Fontaine, mais font référence à des préoccupations toutes contemporaines.
D'abord quelques précisions : le Roi n'est pas un monarque, mais l'acronyme favori des entrepreneurs : le Return On Investissement. Quant à la Puce, vous l'aurez deviné, il s'agit bien sûr du Tag RFID.

Alors, qui est l'Expert nous direz-vous ? En fait, celui qui cérit cette fable est considéré comme tel.
… Et ces protagonistes ne figurent certes pas dans une fable, mais dans le très sérieux Rapport du Ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie français .

Ce rapport a le mérite d'exposer clairement les enjeux d'un projet RFID et de proposer une démarche en dix étapes afin d'éviter les écueils inhérents à l'installation de cette technologie. Tout ceci, bien sûr, dans le but d'obtenir rapidement un R.O.I.

Cette étude explique qu' " un projet de déploiement d'étiquettes RFID ne doit pas être considéré comme un projet de plug and play " et que les entreprises ne disposent pas parmi leur personnel des ressources compétentes pour le mener à bien. D'où le recours indispensable à des professionnels de la RFID.
Or, c'est là que le bât blesse : " Il n'existe pratiquement pas de conseil neutre et indépendant. La majorité des consultants ayant une bonne connaissance de la RFID sont rattachés à des intégrateurs de matériel, à des SSII ou à des organismes prônant l'implantation d'un standard particulier ".

En tant qu'Architecte de solutions RFID, nous ne pouvons donc qu'approuver les conclusions émises par les rédacteurs de ce rapport, car il renforce nos propres convictions : notre expertise est absolument objective, nous n'avons aucun accord commercial avec qui que ce soit, fabricants, intégrateurs ou éditeurs. Lorsque vous nous confiez une mission, nous analysons la faisabilité de votre projet,  nous sélectionnons avec vous les solutions les mieux adaptées, bref nous faisons en sorte que votre projet aboutisse. 

C'est pourquoi, nous tenions à adresser nos plus vifs remerciements aux rapporteurs de cette analyse, qui n'auraient pas pu mieux définir l'intérêt de choisir AIRFIELD. En attendant de rédiger une fable, dont le titre pourrait être " Comment l'Objectivité vint aux Experts ".

Où il est vraiment question de nos amis les bêtes …
Savez-vous que nos animaux domestiques ont de plus en plus de Puces ?
Et que ces Puces indolores et éternelles sont dotées d'une intelligence peu commune ?

 
Pas de panique : il n'y a pas, à notre connaissance, une recrudescence de piqûres de puces parmi nos animaux.
Par contre, une certitude : chiens, chats, équidés, ovins ou caprins sont progressivement dotés de puces RFID .

D'une taille de 11 x 2,12 mm, la puce  contenue dans une capsule en verre épais biocompatible, résistante aux chocs est injectée par le vétérinaire au milieu de l'encolure gauche. La mise en place de l'implant, appelé communément transpondeur, ne nécessite pas d'anesthésie. Il devient actif lorsqu'on approche un lecteur à une dizaine de centimètres maximum. La puce comprend un numéro, permettant d'identifier précisément l'animal.

Quel est l'intérêt d'un transpondeur ? Comme le précise le Parlement Européen cette technologie " constitue une méthode d'identification plus efficace et plus humaine " que les précédentes.

Contrairement au tatouage, l'implantation de la puce n'est ni douloureuse ni inesthétique, mais surtout, elle reste lisible dans le temps. De surcroît, l'animal la supporte bien et elle représente une bonne dissuasion contre le vol.

Certes, cette implantation de transpondeur par radiofréquences n'est pas récente : elle est pratiquée depuis plus de 10 ans en Angleterre. Alors pourquoi rédigeons-nous cette courte présentation ? Parce qu'il nous paraissait opportun qu'à un moment où la RFID est encore abondamment objet de controverses (pour preuve le nouvel ouvrage de Michel Alberganti, Sous l'oeil des puces, la RFID et la démocratie, Actes Sud, 2007 dont nous vous donnerons prochainement le résumé) nous tentions de démystifier les rumeurs non fondées scientifiquement.

Il est vrai qu'en tant que société spécialisée en RFID, nous pourrons être accusés de manquer d'impartialité, pourtant, la preuve est faite qu'avec les animaux au moins, la RFID ne comporte que des avantages et que seule la méconnaissance présente un réel danger.

Pour connaître d'autres histoires.... www.airfield-rfid.com

Commenter cet article