Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

L'aéroport vient d'utiliser des tags RFID pour suivre quelque 50 000 passagers volontaires lors de leur déplacement dans l'aérogare, cette opération ayant pour objectif de mesurer et d'améliorer l'efficacité des services aéroportuaires. Une fois le système totalement opérationnel, les cartes d'embarquement seront taggées lors de l'enregistrement du passager. Si ce dernier apporte une carte d'embarquement préimprimée depuis chez lui, celle-ci sera taggée lors du passage du voyageur dans la zone de contrôle.

Comme le souligne le responsable du projet, Yemmi Agbegi, le but est ici de comprendre quel est le degré d'efficience des procédures de sécurité et combien de temps les voyageurs passent entre la vérification ainsi effectuée et leur embarquement réel.

À l'origine de ce pilote, la perte d'un passager que l'on ne put retrouver malgré tous les efforts du personnel. Par ailleurs, si un passager s'enregistre mais ne se présente pas au terminal, la plupart du temps ses bagages sont déchargés hors de l'avion, une opération pour le moins dispendieuse aussi bien en tant qu'en argent. Dans le pire des cas, ceci peut entraîner une réorganisation des plans de vol, causant ainsi un retard de quelque 90 minutes sur un aéroport de la taille de Heathrow pour un vol partant à Francfort. Outre l'amélioration de la performance des procédures, l'aéroport poursuit également des visées sécuritaires. Notamment, le pilote prévoit de gérer grâce à la RFID l'accès aux zones réservées. Un autre projet vise la détection des tags inertes, ce qui laisserait à penser qu'ils ont été perdus ou abandonnés. Si ce pilote rempli ses objectifs, il devrait servir d'exemple pour des déploiements similaires dans la plupart des autres aéroports de Grande-Bretagne. Il est intéressant de noter la réaction du public qui a été marqué. Si la plupart des passagers accueillent favorablement une attente plus courte au sein de la zone de sécurité, ils sont un peu plus partagés quant à la possibilité d'être suivis par les autorités aéroportuaires partout dans leurs déplacements au sein de l'aérogare. Toutefois, il y a longtemps que le public a accepté que les aéroports, comme les casinos, fassent partie de ces institutions où l'on abandonne le respect de la vie privée à la porte.

Commenter cet article