Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

NXP Semiconductors est présent dans la lutte contre la contrefaçon de médicaments. La société indépendante fondée par Philips, positionnée par ABI Research comme le leader mondial des  ventes de circuits intégrés sans contacts, annonce aujourd'hui le lancement de son circuit intégré d'étiquetage intelligent ICODE UID-OTP, destiné à protéger la santé des patients, à sécuriser la chaîne d'approvisionnement pharmaceutique et à prendre en charge les impératifs de pedigree électronique de la FDA (Food and Drug Administration) américaine. Bien adaptés aux besoins des grandes compagnies pharmaceutiques, le matériel et les étiquettes TAGSYS s'appuient sur les circuits intégrés ICODE UID-OTP de NXP pour leurs programmes de suivi, destinés à garantir la sécurité globale de la chaîne d'approvisionnement des médicaments prescrits sur ordonnance. La technologie RFID de NXP garantit aux consommateurs qu'ils achètent des médicaments d'origine contrôlée. L'industrie pharmaceutique, quant à elle, bénéficie d'une protection accrue contre les contrefaçons, d'un contrôle des stocks plus précis, d'un réapprovisionnement en temps réel, de coûts de main-d'oeuvre réduits, de processus de fabrication optimisés et d'une meilleure efficacité globale de la chaîne d'approvisionnement.

« La contrefaçon de médicaments met la vie des gens en danger en plus de leur faire perdre de l'argent et la confiance qu’ils ont en l’industrie qui se consacre à protéger leur santé », déclare Jan-Willem Reynaerts, directeur général RFID chez NXP Semiconductors. « La protection des consommateurs contre les médicaments contrefaits exige un effort concerté de la part des compagnies pharmaceutiques et des distributeurs, des organismes administratifs et des sociétés technologiques. Notre partenaire TAGSYS déploie l'infrastructure permettant à l'industrie pharmaceutique de s'appuyer sur les dernières avancées des technologies RFID et les meilleures pratiques dans leurs procédures de lutte contre les contrefaçons, de la chaîne de fabrication jusqu'à la pharmacie.»

Les circuits intégrés RFID haute fréquence (13,56 MHz) des ICODE sont déjà utilisés pour l'identification unitaire, permettant de suivre les produits pharmaceutiques individuellement tout au long de la chaîne d'approvisionnement. Le nouveau venu de la gamme, le ICODE UID-OTP, comporte un UID (Unique Identifier) programmé par NXP, qui garantit que l'étiquette RFID est unique. Il possède une mémoire utilisateur programmable une seule fois (OTP), qui verrouille les données après programmation. Le produit prend également en charge une commande de destruction, qui assure l'invalidation définitive du RFID lorsque le client prend les médicaments à la pharmacie, pour protéger la confidentialité des informations.

« La contrefaçon de médicaments représente un problème grave et largement répandu, qui affecte directement la santé des patients », affirme Michael Liard, directeur de la recherche, RFID and Contactless chez ABI Research. "La technologie RFID s'avère être une arme efficace dans la lutte contre la contrefaçon de médicaments et de nombreuses entreprises pharmaceutiques se tournent vers cette technologie pour protéger les consommateurs contre les produits d'origine illégale, éviter les pertes de revenus et sécuriser la chaîne d'approvisionnement dans son ensemble.

Le nouveau circuit intégré ICODE est doté d'une technologie anti-collision et autorise des vitesses de lecture atteignant 200 étiquettes par seconde. Il contribue ainsi à accélérer les processus et à accroître l'efficacité de toute la chaîne d'approvisionnement, du fabricant au détaillant.

« TAGSYS collabore étroitement avec NXP pour permettre l’adoption rapide de la RFID dans la chaine d’approvisionnement pharmaceutique par  les fabricants leaders  de médicaments » explique John Jordon, Directeur des Opérations Monde pour TAGSYS. « TAGSYS et NXP ont privilégié une approche ‘silicon-to-system’ pour livrer une infrastructure RFID capable d’opérer conformément au programme de performance Six Sigma de TAGSYS’–  la garantie d’un taux de lecture Six Sigma  qui assure l’intégrité des données et l’exactitude dans le suivi et le pistage des médicaments ».

En identifiant un produit avec une étiquette TAGSYS sur le lieu de fabrication, les médicaments livrés aux grossistes et aux pharmaciens sont faciles à identifier en passant au scanner les étiquettes RFID. Les pharmacies peuvent effectuer des interrogations sur une connexion Internet sécurisée pour contrôler les données de l'étiquette. Au dernier niveau, la technologie détecte en temps réel si la combinaison du code produit électronique (EPC) et de l'UID est valide, ce qui confirme l'origine du médicament au niveau de la pharmacie.

L'ICODE UID-OTP peut également optimiser le processus de développement des médicaments et la réalisation de tests cliniques. Toutes les données peuvent être stockées électroniquement et liées à l'étiquette pour réduire la quantité d'écritures requises. Il en résulte également une réduction des erreurs humaines lors de la saisie des données et une conformité totale aux procédures de suivi des échantillons. Avec des statistiques plus rapides et plus précises, les entreprises pharmaceutiques sont en mesure de commercialiser plus rapidement leurs médicaments.

Selon la WHO (World Health Organization), les contrefaçons représentent plus de 10% du marché mondial des médicaments. On estime que 25% des médicaments consommés dans les pays en voie de développement sont des contrefaçons. Dans certains pays, ce pourcentage atteindrait  50%. Le CMPI (Centre for Medicines in the Public Interest) américain prévoit que les ventes mondiales de médicaments de contrefaçon atteindront 75 milliards de dollars en 2010, soit une augmentation de plus de 90% par rapport à 2005 (Source WHO, Counterfeit medicines, février 2006).

Commenter cet article