Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau


D'après une enquête réalisée auprès de 150 entreprises de logistique par STILL GmbH dans le cadre du projet IdentProlog, l'intérêt suscité par l'identification des marchandises et de suivi de matériels moyens de la RFID s'avère particulièrement vif. Ce projet porte notamment sur le flux d'informations entre la marchandise transportée et le support de manutention d'une part, et le chariot de manutention d'autre part. Comme l'explique un des responsables du projet de pour régler mais pour le moment, du fait de la saisie manuelle, les opérations entre l'entrée la sortie des marchandises prennent beaucoup de temps et présentent un fort risque d'erreur. La RFID, combinées avec des chariots de manutention dotée d'équipements appropriés, fournira un moyen efficace d'accélération des flux de matériel dans l'entreprise et le commerce. C'est pourquoi STILL GmbH a commencé à développer des chariots de manutention assistés par RFID ». L'objectif est d'étendre fortement l'utilisation de la RFID au-delà de l'étiquette. Ainsi, la radio identification est déjà utilisée pour localiser les véhicules et exploiter les résultats ainsi obtenus afin d'optimiser le travail. De même, grâce à la RFID, il est possible de calculer le lieu de stockage de la marchandise à partir de la combinaison logique des grandeurs caractérisant l'état du véhicule, tel que sa position et la hauteur de levée. La passe de stockage ainsi déterminé est transmise à un réseau sans fil au système de gestion des marchandises rendant ainsi totalement obsolète la saisie manuelle de la place de stockage.

 
A propos d’IDENTPROLOG

Ce programme de recherche scientifique, promu par le ministère allemand de l'éducation et de la recherche, est planifié sur trois ans. Il a pour objectif de mettre en place des standards transectoriels pour utiliser la RFID aussi bien dans l'industrie que dans le commerce. Il est mené par un consortium dans lequel on retrouve le groupe Jungheinrich, Linde, STILL (via le groupe Kion). De plus, de nombreux instituts technologiques, des industriels et des utilisateurs finals en font également partie.

Commenter cet article