Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

 
Le projet RFID TRACE agro a pour objectif de fournir des solutions d'identification par radiofréquence pour les entreprises de l'industrie agroalimentaire (IAA) afin de leur permettre d'assurer la sécurité sanitaire et la traçabilité totale des produits;
Ce projet prévoit le développement de nouvelles solutions adaptées aussi bien aux contraintes techniques et économiques de la filière de l'IAA, ceci en qualifiant les solutions développées par leur installation sur un site pilote de production agroalimentaire et sur un site pilote de transformation.
 
RFID TRACE AGRO et le pôle de compétitivité SCS
 
RFID TRACE AGRO est un projet labellisé par le pôle de compétitivité à vocation mondiale des Solutions Communicantes Sécurisées (SCS). Il est le produit de la création de groupes thématiques sur les usages au sein du pôle SCS dans la filière traçabilité.
RFID TRACE AGRO et par ailleurs l'un des premiers projets orientés filière et métier. Il est également en cours de labellisation par le pôle Fruits & Légumes du Vaucluse, le site pilote de production étant implanté dans ce département.
 
C'est le premier projet du pôle SCS associant des entreprises, associations et universitaires des territoires du Vaucluse et des Bouches-du-Rhône avec pour objectif de rapprocher des filières fondamentales de la région PACA : l'agroalimentaire, deuxième employeur industriel de la région et les nouvelles technologies.
 
En ce qui concerne la filière agroalimentaire, celle-ci est soumise à des contraintes de plus en plus importantes et pas toujours en parfaite synergie. Ainsi notamment de l'augmentation des coûts pour assurer la traçabilité et la sécurité la chaîne alimentaire (suite, notamment, à la directive européenne 178/2002 du 1er janvier 2005 sur la traçabilité alimentaire complète, laquelle est désormais une obligation légale). Par ailleurs il faut bien trouver une rentabilité opérationnelle face à la pression commerciale croissante de la mondialisation du secteur et s'adapter aux contraintes imposées par la grande distribution.
 
Paradoxalement, les coûts augmentent et simultanément les prix de vente sont en baisse, phénomène qui met en péril une filière qui se veut un véritable gisement d'emplois (+5,6 % en 2006 sur la région Provence Alpes Côte d'Azur).
De plus, la filière est essentiellement composée de très petites entreprises (plus de 50 %) et de PME qui n'ont pas la capacité d'investissement pour accéder aux nouvelles technologies qui leur permettraient pourtant de retrouver la compétitivité dont elles ont besoin.
 
L'enjeu de RFID TRACE AGRO
 
L'enjeu de ce projet est de développer des solutions RFID intégrés assurant la traçabilité des unités de manutention réutilisables du type bacs plastiques, rolls, palettes plastique, bacs palette, etc.
Il vise d'une part à répondre à la demande de la filière en réduisant les coûts d'exploitation en premier lieu dans les process de traçabilité amont/aval (en remplaçant les emballages perdus par des emballages réutilisables et recyclables et en réduisant l'empreinte écologique de leur traitement. En identifiant les emballages réutilisables pour limiter le nombre d'emballages réutilisables perdus). D'autre part, ces réductions de coûts doivent également se retrouver dans le processus de transformation afin de réduire les arrêts de production et de fiabiliser la traçabilité des produits manufacturés.
 
RFID TRACE AGRO : rapprocher deux mondes
 
Ce projet marie les usages aux technologies dans le monde traditionnellement peu consommateur en matière de nouvelles technologies qu’est celui des industries agroalimentaires. La volonté du projet d'identifier les besoins concrets de terrain et d'adapter la technologie existante pour fournir les solutions adaptées aussi bien techniquement qu’économiquement à un utilisateur final par définition néophyte en matière technologique (pour ne pas dire réfractaire).
 
Les livrables de RFID TRACE AGRO
 
L’objectif technologique du projet est de développer une nouvelle génération de solutions RFID adaptées et qualifiées dans l'industrie agroalimentaire et applicables aux TPME de la filière aussi bien techniquement que commercialement parlant.
 
Non pas un, mais deux sites pilote
 
Pour représenter correctement l’IAA, le projet va équiper en RFID un site de production (Provence Comtat) et un site de transformation (Confiserie du Roy René). Ces sites vont permettre la qualification de solution développée, et vont également servir de plate-forme de démonstration. Ils permettront aux deux sociétés d'obtenir une meilleure rentabilité opérationnelle et d'améliorer ainsi leur compétitivité.
Le projet a également pour vocation de développer et de qualifier de nouvelles solutions.
Techniquement parlant, les verrous technologiques pour répondre aux besoins de l'IAA s'avèrent nombreux. Ainsi, par exemple, de la mise au point des tags RFID résistant à l'environnement agressif de la filière (lavages fréquents, chocs mécaniques et thermiques), et de la mise à disposition de solutions intégrant matériels et logiciels pour permettre l'installation rapide et à moindres frais de la traçabilité RFIDisée dans les TPME de l'IAA, une solution pour le moment inexistant.
 
Mais au juste que veut apporter RFID TRACE AGRO ?
 
Ce projet a pour but de créer les apports suivants entre les différents acteurs :
 
-- Au niveau des acteurs technologiques, il doit permettre la mutualisation des efforts par regroupement des PME, des industriels et des académiques, la création de solutions adaptées à une filière métier (solutions commercialisables immédiatement), la création de nouveaux débouchés, le développement d'une véritable économie de réseaux entre PME, ainsi qu'un développement commercial et une création d'emplois.
-- Au niveau des acteurs de l'industrie agroalimentaire, le projet vise l'amélioration de la rentabilité de la productivité des entreprises et donc de leur compétitivité. Il doit permettre aussi la défense et la protection des emplois existants tout en assurant la sécurité alimentaire et la traçabilité des produits.
-- Au niveau des acteurs institutionnels de la filière il doit servir à la défense de leurs intérêts et à l'adoption rapide des nouvelles technologies avant l'imposition par les instances supérieures de solutions pas forcément adaptées. Sur le plan technologique, c'est aussi et avant tout la possibilité d'une intégration dans un projet concret où la recherche et le développement se focalisent sur les besoins terrain.
-- Enfin, au niveau de la région et les pôles de compétitivité, c'est un bon moyen de valoriser la recherche tout en associant le terroir et les nouvelles technologies et en permettant le maintien, voire le développement, d'activités pour partie menacées grâce à la création d'emplois et de valeur.
 
Pour en savoir plus : www.pole-scs.org www.peifl.org

Commenter cet article