Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

La stratégie de la Commission intitulée «l'identification par radiofréquence (RFID) en Europe: vers un cadre politique» implique qu'un certain nombre d'actions soient réalisées afin de parer à cette inquiétude en matière de sûreté et pose des questions liées à la gouvernance, aux spectres et aux normes des radiofréquences.

Dans les domaines de la recherche et de l'innovation, le document insiste sur la nécessité d'une recherche plus approfondie concernant la miniaturisation de puces de silicium et les matériaux organiques qui permettent de produire des étiquettes RFID imprimables. Selon la Commission, cela permettrait de faire baisser les coûts de production des étiquettes à moins d'un centime d'euro. Le document souligne également la nécessité d'une recherche plus poussée sur les méthodes d'authentification et de cryptage, ainsi que de plus grandes mémoires réinscriptibles afin de répondre aux besoins des applications futures.

La recherche réalisée au titre du septième programme-cadre (7e PC) se concentrera dans un premier temps sur l'application de la RFID dans les domaines de la santé, des systèmes de mobilité et de véhicules intelligents, des microsytèmes et nanosystèmes, de l'électronique organique et des réseaux futurs.

Toutefois, à l'avenir, la Commission s'engage à stimuler la recherche en termes de sûreté des systèmes de la RFID, par la mise en place de protocoles de sécurité légers et de mécanismes perfectionnés de distribution clés afin de prévenir les attaques visant directement l'étiquette, les lecteurs et la communication étiquette-lecteur. Elle s'engage également à soutenir le développement des technologies de protection de la vie privée afin de limiter les risques en la matière.

Les autres actions importantes annoncées dans la stratégie prévoient également la mise en place d'un groupe de parties prenantes composé de citoyens, de scientifiques, de spécialistes en matière de protection des données et d'entrepreneurs afin de débattre de l'utilisation potentielle des étiquettes. Le groupe apportera également son soutien à la Commission pour la promotion d'une campagne de sensibilisation aux niveaux des États membres et des citoyens sur les opportunités et les défis de la RFID.

D'autres actions incluent des modifications de la directive sur la vie privée afin de prendre en compte les applications de la RFID, la publication de recommandations à la fin de l'année 2007 sur le respect de la vie privée et la sécurité, mais également une analyse des points de vue économique et sociétal concernant les conséquences de l'utilisation d'étiquettes RFID.

Pour de plus amples informations, et pour avoir accès à la communication, veuillez consulter le site:

Commenter cet article