Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau


Distribué dernièrement à l'occasion des journées de Bruxelles, un tract d'une association de défense des consommateurs rappelait quelques principes qui nous ont semblé suffisamment pertinents pour être résumés dans ces colonnes. Les voici.

- Les clients devraient être capables de comprendre quels bénéfices le magasin et eux peuvent réciproquement retirer de l'emploi de la RFID

- Le fournisseur de cartes de fidélité intégrant une puce RFID devrait se conformer aux règlementations sur la confidentialité des données privées des pays concernées par ladite carte de fidélité.

- Toute personne devrait être à même de savoir quand, où et pourquoi des tags RFID qu'elle a en sa possession ont été lus.

- Les tags des cartes de fidélité ou des produits ne devraient pas stocker des données personnelles, mais seulement l'identifiant de la carte sous forme numérique.

- La clientèle devrait se voir pourvue des moyens nécessaires à l'altération de la portée de lecture des tags ou à la désactivation pure et simple de ceux-ci si tel est son choix.

- La clientèe devrait pouvoir bénéficier des services de fidélisation sans passer obligatoirement par une carte RFID.

- Les clients devraient avoir la possibilité de révéler leurs informations en public si désiré.

Commenter cet article