Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau


A l'occasion de notre bref séjour à Bruxelles, nous avons pu découvrir les 10 projets dans lesquels les développements RFID sont à l'honneur au niveau européen. En voici un bref résumé :

AMI-4-SME

Ce projet a pour but d'améliorer les processus manufacturiers en mettant au centre de ceux-ci l'acteur humain. Ils également à mettre en place des réseaux interopérables entre les PME. Dans ce cadre, certains développements propres à la RFID sont explorés.

 
BRIDGE

Il n'est guère besoin de présenter Bridge dans ces colonnes. Rappelons simplement que ce projet vise le développement d'outils permettant l'utilisation du standard EPC pour le déploiement d'applications RFID. Pour l'heure, une trentaine de partenaires issus de 12 pays européens et asiatiques contribuent à ce projet.

 
CE RFID

Ce projet a pour but d'améliorer les conditions du marché pour le développement de la technologie RFID en Europe. Ses partenaires, principalement de grands acteurs de l'électronique, se sont engagés à élaborer un plan de route destinée au public et à préparer des recommandations détaillées pour que se met en place un système de recherche européen et une politique réglementaire sur la RFID. Ceci devrait d'ailleurs aboutir à une standardisation efficace et à une harmonisation des radiofréquences et des formats de données sur l'Europe.

 
CoBIS

Connaître parfaitement l'historique et le modus operandi des objets physiques tels que les biens et équipements en entreprise, être capable d'optimiser les processus métier, est depuis longtemps le rêve de bon nombre d'industries. Ce projet, dont les participants sont l'Allemagne, Autriche, les Pays-Bas et le Royaume-Uni (et qui inclut aussi bien des entreprises que des universités) met tout en oeuvre pour que l'on puisse facilement intégrer les capteurs sans fil dans les réseaux d'entreprise.

 
DYNAMITE

Chacun le sait parfaitement ce qui coûte le plus cher dans l'industrie européenne c'est bien la maintenance des machines. Le projet Dynamite a pour objectif de produire une infrastructure d’e-maintenance pour permettre un monitoring mobile de la machinerie et les processus. Parmi les points clés de ce projet, on notera : la télémétrie sans fil, une historisation en mode local via des tags intelligents et une instrumentation en ligne. Les pays partenaires de ce projet sont la Finlande, le Royaume-Uni, la France, Espagne, la Suède, l'Italie, la Grèce, l'Allemagne et l'Estonie.

 
INDISPUTABLE KEY

Ce projet a pour objectif de développer une méthodologie des technologies sophistiquées permettant d'améliorer l'utilisation du bois et d'optimiser la production forestière tout en minimisant les impacts environnementaux et en supportant le principe du développement durable. 29 partenaires de cinq pays y contribuent : l'Estonie, la Finlande, la France et la Norvège et la Suède.

 
PROMISE

La principale innovation au coeur de PROMISE s’appuie sur le concept de produits intelligents capables de se sentir leurs propres conditions et leur environnement. Ceci devrait permettre aux producteurs de suivre et de mettre à jour l'information concernant un produit depuis sa livraison au client jusqu'à sa destination finale (lors de sa destruction ou de la radiation de son enregistrement). Les applications sont en cours de tests chez d'une dizaine de démonstrateurs PROMISE dans des industries aussi diverses que l'automobile, les chemins de fer, les véhicules de chantier, l'électronique et les produits blancs. Les pays suivants sont partenaires de ce projet : Allemagne, Suisse, France, Irlande, Italie, Grèce, Norvège et Finlande.

 
SMART

Le projet de recherche SMART a pour objectif le support des réseaux d'entreprises intelligents et des services grands publics fondés sur un partage efficace de l'information et sur une collaboration entre différents partenaires de la supply chain. La réalisation d'un tel projet s'appuie fondamentalement sur l'utilisation de la technologie RFID. Plusieurs universités européennes et les chaînes d'hypermarchés ainsi que le MIT collaborent à ce projet.

 
StoLPan

Les partenaires de ce projet comprennent les multinationales ainsi que des PME de différents secteurs sans oublier des institutions académiques. StoLPan a pour but d'examiner le potentiel de la NFC et des communications mobiles. Son champ d'exploration va du ticketing au paiement en re quatre en passant par le contrôle accès.

 
TraSer

L'objectif de TraSer est d'offrir une alternative libre et open source aux solutions de traçabilité actuelle. Ceci devrait permettre un monitoring de la traçabilité plus facile pour les thèmes. Deux participants ont déjà mis en place des pilotes applicatifs. La poste finlandaise se concentre sur les éléments de transport réutilisables, lesquels sont tracés grâce à la RFID. Innotec, société de design ont droit explorent les possibilités d'identifier de tracer et de visualiser des documents aussi bien centralisés que décentralisés pour pouvoir garder trace des modifications effectuées. Par ailleurs, les Pays-Bas et la Roumanie développent d'autres pilotes.

 



Commenter cet article