Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

Peut-on se servir de la RFID pour éliminer les vols en rayon de produits blistérisés ? C'est tout du moins ce que propose Kestrel Wireless, dont le PDG, Franck LoVerme, est un ancien de la Warner à l'époque héroïque des DVD. Quoi de plus naturel alors qu'il propose un système pour inhiber ces derniers en cas de vol. Passage en revue d'un couplage qui devrait en inspirer plus d'un.

Les statistiques démontre qu'environ 9 % des nouveaux DVD sont volés, une partie de ces vols servant d'ailleurs à du clonage pirate. Pour pallier ce grave problème, Krestel Wireless propose d'embarquer une puce RFID sur le DVD, puce activée via une transaction électronique. En fait, la puce et l'antenne sont complétées par un obturateur optique (film dont les composants chimiques contrôlent la lisibilité ou l'illisibilité les données de démarrage du DVD).  Certaines données sont chargées dans la puce RFID par le fabricant et l'obturateur optique est appliqué en position "lecture non opérationnelle". Cet obturateur demeurera dans cet état tout au long de la supply chain.

Une fois le DVD arrivé au point de vente, les données sont lues par un lecteur RFID et envoyées par Internet ou par un téléphone mobile vers le serveur Krestel. Une clé de lecture est alors renvoyée vers le lecteur et est analysée par la puce utilisant une PKI (public key infrastructure). Si le jeton clé est accepté, la puce utilisant l'énergie du lecteur RFID change le statut de l'obturateur ce qui permet alors au faisceau laser de lire les fichiers de démarrage du disque.

Pour les duplicateurs, un tel procédé n'est, bien entendu, pas sans conséquences. Néanmoins, la façon dont seront intégrées les puces, les antennes et les obturateurs va différer d'un duplicateur à un autre, aux dires de LoVerme. Il faut en effet acquérir deux équipements. le premier est un applicateur de couche semi-conductrice qui place les puces reliées au substrat qui possède les couches données. Le second appareil est un système d'écriture de la clé PKI. Ces deux produits sont déjà disponibles. Si on ajoute ces systèmes à une ligne de production DVD 14x, le coût combiné, modifications incluses, atteindra environ 500 000 $. L'autre aspect intéressant de cette technologie tient à sa gestion des retours. Comme chacun sait les taux de retours ont augmenté ces derniers de 20 à 30 %. Ceci étant naturellement fonction des fenêtres de lancement (de plus en plus étroites) des nouveaux titres. De ce fait, les studios doivent faire en sorte que les revendeurs mettent le paquet durant les deux premières semaines de sortie d'un titre (car 60 % des ventes se font durant cette période). Or, il faut compter entre 1,20 et 1,81 $ pour rapatrier un DVD en inventaire. Mais quel intérêt de les réexpédier lorsqu'on peut tuer le produit sur place ? C'est cette dernière solution que propose Kestrel, utilisant cette fois-ci la puce RFID et la PKI pour réobturer l'amorce du DVD.

Avantages de la technologie : une élimination des vols (lesquels représentent entre 5 à 15 % du coût des DVD) et une baisse des coûts  de reverse logistique.

Pour en savoir plus : http://www.kestrelwireless.com/

Commenter cet article