Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

 
Au cours de ces six derniers mois, l'enquête Emerging Technology Practice menée par Aberdeen a passé en revue plus de 150 fabricants utilisant ou envisageant d'utiliser la RFID. Ces entreprises espèrent que cette technique leur sera utile dans les trois domaines suivants :

1 - Pour optimiser les approvisionnements et la gestion des matières premières

2 - Pour assurer le suivi des outils, des équipements, des pièces et du personnel dans l'environnement de production

3 - Pour fournir une meilleure visibilité de la demande et remonter celle-ci le long de la supply chain

Pour l'heure, le taux de pénétration de la RFID dans les industries manufacturières est extrêmement faible, puisqu'il ne dépasse pas les 3 %. Mais la croissance dans le secteur est forte (+112 % attendus en 2007) et le budget moyen consacré devrait passer de 50 000/75 000 $ l'an à fin 2006 à 100 000/200 000 $ en 2007.
Les grands constats
Les nouvelles initiatives RFID dans l'industrie manufacturière en 2007 amélioreront de 51 % la demande sur ce segment de marché, la croissance des budgets étant de l'ordre de 61 % en moyenne.
Les grands manufacturiers ont plutôt tendance à choisir un acteur RFID sur son service client et son infrastructure de maintenance (la moitié seulement s'appuyant sur l'originalité de la solution), ce contre moitié moins pour les sociétés de moindre importance
62 % des manufacturiers citent l'intégration des données comme leur principale préoccupation en ce qui concerne la RFID
Implications et analyse
Il y a donc une corrélation directe entre les performances et la compatibilité de la solution RFID avec les systèmes de gestion des processus implantés dans les entreprises. Idem avec le type de fabrication, d'industrie ou de matériels employés. Idem encore avec les objectifs premiers du fabricant.
Recommandations

1 - Il convient d'anticiper un afflux massif de données temps réel et il s'avère nécessaire de vérifier si les systèmes et les processus métiers critiques sont parés pour s'adapter à ces nouvelles sources de business intelligence.

2 - Il est indispensable de préparer une collaboration étroite avec les partenaires de la supply chain. Les stratégies de partage de données et de systèmes intégrés devraient permettre de réduire les surinventaires tout comme les ruptures de stock

3 - Il convient d'automatiser au maximum les processus manuels pour réduire les taux d'erreurs, puis de capitaliser sur les alertes temps réel afin que le personnel puisse se concentrer sur les exceptions

4 - Il faut avoir une vue globale de la solution et bien comprendre les contraintes qu'un système propriétaire peut imposer au déploiement de la RFID. Autant donc commencer petit et avancer pas à pas.

 

Commenter cet article