Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

Décidément, cela bouge dans le Landerneau de la RFID. Nous n'en voulons pour exemple que le succès actuellement rencontré par la dernière édition du salon Traçabilité. Celle-ci regroupe une bonne qarantaine d'exposants totalement ou partiellement dédiés à cette technologie.

Premier constat à l'interrogation des dirigeants de ces sociétés : il faut désormais changer le sens de l'acronyme et parler non plus de Radio Frequency Identification mais plutôt de Radio Frequency Interactive Data processing. Une évolution qui marque bien la plae prise désormais par le logiciel au sein des applications RFID.

Car, ainsi que le soulignent de nombreux exposants, ce que veulent les entreprises clientes, ce sont non pas des briques permettant de bâtir une solution RFID mais bien une solution de bout en bout. A tel point que cela change la donne au niveau de la distribution même de cette technologie. Nombreux sont en effet les fabricants à préférer désormais des alliances avec des intégrateurs système et des éditeurs de logiciels pour multiplier leurs canaux de distribution que de simplement se contenter des réseaux indirects.

Second constat : l'arrivée d'EPC Gen2 à la mi 2006 a permis de consolider la réputation de la RFID qui souffre encore par trop (en France, notamment) d'une tiédeur de la part des clients potentiels. Cette timidité est pourtant en train de se lever et ce pour deux raisons : d'une part, les pilotes de la supply chain (lesquels n'ont pas duré 6 mois, mais près de deux ans dans la plupart des cas) sont en passe de basculer vers une production réelle. D'autre part, les approches développées par les prospects sont désormais parfaitement structurées et constituent des projets précis intégrant dès l'origine des paramètres de retour sur investissement mesurable.

Nous vous en dirons plus dès demain sur les produits et services proposés sur ce salon.

 

Commenter cet article