Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

L’Association du transport aérien international (IATA) a annoncé qu'elle commencera en 2007 les tests de son programme e-fret sur les liaisons clés en matière de cargo entre le Canada, Hong Kong, les Pays-Bas, Singapour et le Royaume-Uni – dans le but de mettre fin à l'usage du papier dans le transport aérien de marchandises.

Dans le cadre de son programme Simplifying the Business, le programme e-fret de IATA a pour objectif de libérer toute la chaîne des fournisseurs des quelque 38 documents qui peuvent accompagner l’envoi de marchandises par avion. L'e-fret de IATA améliorera la transparence des informations, réduira les temps d'envoi ainsi que les coûts de l'industrie. Le projet a été aligné sur des initiatives de modernisation électronique mondiales et des douanes qui sont conduites par l'Organisation Mondiale des Douanes et les Nations Unies.

L'e-fret de IATA exige que les structures commerciales, techniques et légales puissent permettre aux compagnies aériennes, aux transitaires, aux administrations des douanes et aux gouvernements d'échanger des informations électroniques et des documents en ligne. Les cinq pays pilotes initiaux ont été choisis en fonction de la motivation de chaque gouvernement et de la capacité à répondre à ces critères et à offrir des dispositifs de connectivité des réseau et de gros volumes de fret.

Les compagnies Air Canada, Cathay Pacific, KLM, Singapore Airlines et British Airways ainsi que les membres de Freight Forward International et les administrations douanières locales de chaque pays s’efforceront de parvenir à des standards, des procédures et des solutions techniques pendant la phase d’essai, qui durera un an. Ceux-ci seront ensuite utilisés pour étendre l'e-fret à d'autres pays.

Le programme Simplifying the Business est constitué de cinq projets clés dont l'utilisation de la RFID pour l'aviation et l'e-fret IATA

Commenter cet article