Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

  L’expert en sécurité Bruce Schneier a souligné les problèmes potentiels d’atteinte à la vie privée posés par Nike+iPod Sport Kit, une technologie qui permet aux utilisateurs de faire le suivi de statistiques personnelles pendant la course.

Schneier a référé à une démonstration effectuée par une équipe de chercheurs de l’Université de Washington, qui a conçu un système de surveillance capable de pister automatiquement des personnes au moyen de leur Nike+iPod Sport Kit, qui consiste en un capteur sans fil s’installant dans les chaussures de course Nike+ Air Zoom Moire et d’un petit récepteur qui se connecte à un iPod Nano.

«À la base, la trousse contient un transmetteur qui s’insère dans les chaussures et d’un récepteur que que l'on branche au iPod. Cela vous permet de suivre des données comme le temps, la distance, la vitesse et les calories brûlées. Plutôt ingénieux», à écrit Schneier dans un billet de blogue intitulé Tracking People by their Sneakers, publié mardi. «Cependant, il s’avère que le transmetteur placé dans le soulier émet jusqu’à une distance de 20 mètres.»
En raison de la technologie d’identification par fréquence radio (RFID) utilisée, le transmetteur diffuse un signal identificateur unique, ce qui fait que les utilisateurs peuvent ainsi être surveillés, ont dit les chercheurs de l’Université de Washington dans leur article sur Nike+iPod Sport Kit. L’équipe a expliqué avoir réalisé un appareil de surveillance, au coût d’environ 250$, intégrant leur système d’espionnage à Google Maps.
Ni Nike ni Apple n’avaient de commentaire à faire sur le sujet.
Les puces ne renferment pas de renseignements personnels d’identification, mais elles peuvent tout de même servir à surveiller les gens, a affirmé Schneier. Il estime que tant qu’une puce RFID possède un identificateur unique, celle-ci peut servir à la surveillance puisqu'il est possible de la sonder et de l'associer à l’identité physique de son utilisateur, a-t-il dit.
«La vraie signification de ce travail réside dans la facilité avec laquelle il a été accompli», a dit Schneier. «À moins de faire passer une loi qui exigerait des compagnies qu’elles intègrent une forme de sécurité à ce genre de système, les compagnies continueront de produire des appareils qui érodent sans cesse notre vie privée par l’application de nouvelles technologies. Pas nécessairement à dessein ou par intention malveillante, mais juste parce qu’il est plus simple d’ignorer les facteurs externes que de s’en préoccuper.»
Les puces RFID sont de plus en plus populaires dans le secteur de la vente au détail, où des compagnies comme la chaîne de magasins Wal-Mart s’en servent pour effectuer le suivi minutieux des inventaires et des expéditions de marchandises. Les détracteurs de cette technologie soulignent qu’à moins de détruire ces puces après l’achat d’un article, la vie privée des gens risquerait de subir des atteintes indésirables.

Commenter cet article