Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

Le M2M désigne les solutions permettant aux machines de communiquer vers un serveur central sans intervention humaine.  
Les applications sont très variées et exigent des solutions spécifiques.
 
Les perspectives d'évolution
Il s'agit d'un marché en plein essor, poussé par des dynamiques favorables au niveau aussi bien technologique qu'économique, voire réglementaire
 
Leviers du marché :
  • Dérégulation
  • Traçabilité
  • Sécurité
  • Recherche de solutions clés en main
 
Challenges :
  • Coût de développement
  • Sécurité des données
  • Maturité des technologies
  • Fiabilité des réseaux
 
Prévisions
Le nombre de modules M2M représentait déjà 92 millions d'unités toutes technologies confondues en 2004, et devrait atteindre 500 millions de modules d'ici 2010. Ces modules mettront en œuvre près de 2 milliards de machines et 100 milliards d'objets communicants, principalement des tags RFID, intégrant les pilotes au niveau de la machine dès 2009.
Le marché mondial du M2M devrait ainsi peser plus de 220 milliards d'euros en 2010, contre 20 milliards actuellement, soit une croissance annuelle de 29 %
 
La chaîne de valeur
La chaîne de valeur du M2M est particulièrement complexe et étendue, s'organisant autour de plusieurs maillons déterminants comme l'accès au réseau et l'accès au client final.
On distingue généralement 5 segments sur cette chaîne. Le premier (la machine) étant constitué par les capteurs et les IC, le second (le module) utilisant une passerelle et ou un modem, puis vient le réseau qui assure des fonctionnalités de transports et de services, au niveau du traitement de l'information on intègre les fonctions middleware et visualisation, enfin, les services comprennent l'intégration au système d'information et la distribution desdits services.
Pour l'heure, les acteurs du marché M2M s'organisent afin de contrôler plusieurs maillons de la chaîne et ainsi proposer une solution clé en main. L'objectif est de minimiser le nombre d'interlocuteurs auxquels doit faire face le client.
Ce marché (lequel compte déjà plus de 200 fournisseurs) tend à se structurer : les acteurs se regroupent au sein d'alliances stratégiques pour proposer une solution globale et ainsi réduire le circuit de décision des entreprises et le "time to market" du client.
Les premières allliances sur le marché du M2M ont vu le jour en 2003 et sont peu nombreuses. Elle sont drivées par les opérateurs mobiles ou encore par quelques grands acteurs du middleware.
 

Commenter cet article