Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

 
Si les entrepôts et les centres de distribution ont plutôt accueilli favorablement la RFID, c'est en grande partie en s'appuyant sur des systèmes de portique ou des lecteurs installés sur les chariots élévateurs.
Néanmoins, si ses systèmes ont bien fonctionné jusqu'à présent, le replenishment en just in time devenant de plus en plus la norme, bon nombre de fabricants doivent désormais gérer leur stock à la demi voire au quart de palette près. Ce qui change les exigences, obligeant notamment à descendre la gestion au niveau du carton pour créer des commandes plus souples et plus réduites pour leurs clientèles.
Bref, le lecteur RFID sur chariot va là trouver ses limites, de par sa position généralement statique. En revanche, l'utilisation de gants RFID et autres systèmes portables, pour peu qu'ils soient couplés à des unités de picking vocal, vont pouvoir tirer à plein parti de ces petites commandes, tandis que le chariot effectuera ses chargements, ceci permettant un picking plus pertinent et par voie de conséquence plus efficace. Qui plus est, le couplage voix-RFID fait sens dans la mesure où il est alors possibilité de parler au système pendant les déplacements.
Alors que les premiers investissements RFID arrivent en fin de course, n'y aurait-il pas intérêt pour les entreprises à jeter un regard sur le potentiel qu'un tel couplage pourrait leur apporter, ne serait-ce que pour réduire aussi le bris des terminaux RFID portables (une étude a en effet démontré que la mixité RFID et vocal permettait de réduire les aléas sur le matériel de plus de 20 %) et pour profiter à plein de la refonte des processus métier ?
 

Commenter cet article