Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

 

La Wi-Fi et la RFID risquent fort d'entamer une longue bataille pour capturer le marché émergent de la gestion de parc hospitalier, s'il faut en croire une nouvelle étude d'ABI Research Research. Avec moins de 5 % des centres de soins US équipés de tels systèmes (ne parlons même pas de l'Europe !), il y a là de belles parts de marché à prendre.

Ceci parce que les hôpitaux possèdent des équipements très coûteux, depuis les fauteuils à roulettes jusqu'à scanners IRM en passant par les lits, les équipements ambulatoires, etc. Bref, en règle générale, et pour faire court on constate qu'il est très difficile à un instant t de savoir avec précision où se trouve un matériel donné parce que l'inventaire est pléthorique pendant son utilisation laisse singulièrement à désirer. Or, la Wi-Fi comme la RFID permettent de savoir précisément où se trouvent ces matériels. Or aussi, la plupart des hôpitaux sont déjà équipés en Wi-Fi et bon nombre d'appareils médicaux possèdent une connexion Wi-Fi pour assurer le monitoring du patient. Donc, il serait plus sage de capitaliser sur l'acquis et d'utiliser le réseau Wi-Fi pour assurer cette gestion de parc. Qui plus est, des acteurs tels qu'Aeroscout, Ekahau et PanGo arguent du fait que leur technologie est non propriétaire et s'appuie sur des standards. De l'autre côté, les acteurs RFID comme RF Code et Radianse ft remarquer qu'il existe déjà de nombreux centres de soins qui ont privilégié la RFID pour ce suivi des matériels médicaux. Certes, la Wi-Fi est une solution parfaitement viable pour les hôpitaux, mais dans ce cadre il est alors nécessaire d'ajouter des points d'accès parce que le réseau n'a pas été conçu pour des fonctionnalités de géolocalisation. Qui plus est, ce type d'intégration n'est pas forcément simple et nécessite notamment une configuration système importante, ce afin de déterminer la localisation précise de chaque objet.

Il y a donc un tableau "Pro Contra" à établir afin de choisir l'une ou l'autre technique pour effectuer cette tâche. Au vu des déploiements déjà menés par Siemens et quelques autres en milieu hospitalier, et aussi parce que des systèmes tels que MedicAlert ont choisi la RFID comme support, nous aurions plutôt tendance à privilégier la RFID dans ce cadre.

Commenter cet article