Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

 
Grâce à une initiative commune entre Hesse-Noord Natie (une filiale de l'opérateur portuaire PSA HNN) et une société en participation de Siemens, General Electric et Mitsubishi, le port d'Anvers sera le premier à faire partie d'un réseau de ports sécurisés, alias de 'corridors de fret protégés’.
 
CommerceGuard AB est le nom de la société en participation de Siemens, General Electric et Mitsubishi, créée, il y a quelques mois, et ayant comme but d'offrir au transport des containers une solide solution de protection électronique. Actuellement, CommerceGuard est occupée à installer dans les grands ports une infrastructure de lecture pour sa solution éponyme. CommerceGuard AB a conclu dans ce but un accord avec Hesse-Noord Natie, une filiale de l'opérateur portuaire PSA HNN. L'objectif ultime est d'arriver à un réseau international de ‘corridors de fret protégés’.
Ce réseau repose sur la technologie RFID. La solution CommerceGuard est équipée d'un système CSD (Container Security Device) fixée de façon magnétique à la base d'un container international et enregistrant toutes les ouvertures des portes de celui-ci. Le statut est enregistré dans une base de données accessible aux personnes autorisées partout dans le monde: importateurs, expéditeurs, fournisseurs de services logistiques et fonctionnaires. CommerceGuard est capable de stocker et d'expédier des données importantes, comme le numéro d'identification électronique d'un container, celui d'un chargement ou l'enregistrement de l'heure d'arrivée dans le terminal. L'on s'attend à ce que cette technologie facilite et accélère le transit du trafic de fret dans les ports maritimes

Commenter cet article