Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

 

Afin de proposer une solution d'e-paiement standardisée, Motorola s'intéresse à l'intégration de puces RFID (NFC) dans ses téléphones mobiles (ce qui explique en partie le rachat de Symbol). Parmi de nombreuses recherches notamment menées dans son centre de Saclay, la société travaille notamment sur de l'échange de contenu entre le mobile et des panneaux publicitaires (ou des affiches de cinéma, théâtre, etc.) intégrant une puce RFID. L'échange en pareil cas permet de récupérer sur le mobile une URL pointant sur une promotion, un portail d'horaires de séances, etc.

En matière d'e-paiement, le mobile fonctionne à la manière d'un pass Navigo (lequel utilise justement la technologie NFC). Il suffit dans ce cadre de placer le mobile à proximité (moins de 10 cm) du lecteur NFC pour se voir débité du montant validé préalablement par la frappe d'un code PIN sur un pavé numérique. L'immense intérêt, par rapport aux cartes bleues, tient au fait qu'en cas de perte de l'ubik* (*Ubik : référence à un roman de Philip K. Dick lequel prévoyait l'utilisation d'un terminal universel mobile) la désactivation du compte ne prend pas plus d'un quart d'heure alors que, selon les statistiques des banques, la perte d'une carte n'est constatée en règle générale qu'au bout de 18 heures en moyenne.

Commenter cet article