Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

  Un nouveau projet EUREKA vise à mettre une gamme de services à portée de main. Le projet SmartTouch, qui est mené par le Centre de recherche technique de Finlande (VTT), développera de nouvelles applications, faciles à utiliser, pour des appareils mobiles reposant sur la technologie NFC (Near Field Communication) et des technologies de transmission de données basées sur la proximité.
La technologie NFC permet la transmission de données entre un appareil mobile et un système de services en appuyant simplement sur une touche NFC de l'appareil mobile. Les technologies de transmission basées sur la proximité permettent de transmettre des données d?un appareil mobile à un autre appareil, comme un ordinateur, simplement en rapprochant les deux objets.
Le système est actuellement testé dans la ville finlandaise de Oulu pour un certain nombre de services, y compris un service traiteur pour les personnes âgées. La ville a fourni aux utilisateurs du service des téléphones portables pourvus de lecteurs NFC. Pour commander un repas, les utilisateurs appuient simplement sur le menu souhaité avec leur téléphone et la commande est automatiquement transmise au prestataire de services. Les responsables de la ville d'Oulu espèrent que cette nouvelle technologie permettra d'améliorer le système et de réduire le travail manuel.
Cette technologie peut également être utilisée pour payer des tickets de transports publics, un autre domaine dans lequel Oulu teste le système. Dans ce cas, l'utilisateur relie son téléphone à un lecteur qui déduit le montant correspondant. L'utilisateur peut contrôler l'utilisation de sa carte en passant en revue les connexions établies sur l'écran du téléphone. En réalité, la carte à puce insérée dans l'appareil NFC peut être utilisée comme n'importe quelle carte de crédit à valeur limitée, notamment les city cards, les cartes de bibliothèque, les tickets de bus, les tickets de cinéma et les billets pour des évènements. Il est plus rentable de livrer des tickets de cette manière que par les méthodes traditionnelles.
Le projet dispose d'un budget de plus de 30 millions d'euros et devrait être achevé en 2008.
Pour tout renseignement complémentaire, consulter:

Commenter cet article