Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

Après Infineon, c'est donc au tour de NXP (ex Philips Semiconductors) de livrer des puces RFID sécurisées entre autres par le BAC (Basic Access Control), empêchant les intrusions par interception des communications entre le composant du passeport et la borne de lecture.

30 pays, dont les Etats-Unis, ont choisi les puces en provenance de NXP : Allemagne, Autriche, France, Nouvelle-Zélande et Singapour.

NXP fournit sa technologie des puces SmartMX (norme ISO/IEC 14443) à Gemalto, responsable de la fourniture de cartes à puce sécurisées pour les passeports électroniques, et qui a fait l'objet d'une commande massive.

Commenter cet article