Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

VDC anticipe une croissance annuelle moyenne de quelque 26 % jusqu'en 2010 du marché des transpondeurs RFID (C.A. 2005 : 750 millions $) , le C.A. des ventes devant dépasser les 2,3 milliards $ d’ici 5 ans.
 
Les ventes actuelles et futures de transpondeurs RFID segmentées par canal de distribution se répartissent ainsi (en millions de dollars) :
 
2005
Direct : 371,4
Indirect : 375,7
 
2010
Direct : 1091,1
Indirect : 1254,9
 
En 2005, le C.A. des transpondeurs RFID se répartissait équitablement entre les ventes directes et indirectes, avec une plus grande concentration des revenus dérivés des ventes directes-vers-utilisateur final (32 %) et des ventes VAR/IS (36 %).
La plupart des fabricants continuent d’utiliser une approche directe vis-à-vis de l'utilisateur final pour les implantations système. Néanmoins, la prolifération de la RFID dans les supply chains retail et pharma amène un afflux de fournisseurs de solutions.
Qui plus est, les efforts croissants en termes de formation et d’éducation ainsi que les nombreux programmes de partenariat poussent le marché vers le versant VAR/intégrateurs système, lesquels devraient voir leur C.A. RFID croître plus rapidement que les autres canaux de distribution et détenir un pourcentage croissant en termes de C.A. et de nombre d’unités livrées sur l'ensemble des régions pendant les 5 prochaines années.
 
Parmi les points clé à retenir à propos de la distribution des transpondeurs RFID, on notera :
 
-         le fait que les canaux OEM/privé sont plus largement utilisés pour les livraisons sur les marchés régionaux, les grands fabricants expédiant leurs produits à leurs partenaires à fins de packaging et customisation. Toutefois, les livraisons via les VAR et autres intégrateurs système devraient remporter la plus large part de ce marché sur le long terme du fait des revenus connexes apportés par le logiciel et les services ;
-         les canaux vendeur/distributeur représentent la part la plus faible du C.A. hardware, ceci du fait de la faible valeur ajoutée des offres et de leur intérêt pour des solutions out-of-the-box (ce qui n’est pas facile avec des produits non standard et difficiles à mettre en rayon). Toutefois, ce canal est fortement utilisé pour les ventes de transpondeurs destinés aux applications d’identification animale, de cartes de sécurité et de contrôle d’accès, de gestion de parc de pièces détachées dans l’automobile, etc. ;
-         un des grands points noirs de l’industrie RFID tient au fait qu’on constate actuellement un manque général de revendeurs et d’intégrateurs qualifiés capbles de commercialiser, vendre et implanter des solutions supply chain EPC ; néanmoins, il existe de vrais réseaux en matière de boucle fermée et sur des marchés traditionnels comme le contrôle d’accès et la sécurité, les cartes à puce sans contact, les systèmes pour les bibliothèques, la santé, etc.
 

Commenter cet article