Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

Signé une nouvelle fois Patrick Bonneau, un papier pour mettre certaines pendules à l'heure

Encore une fois, dans le registre conseils simples mais essentiels adressés à ceux que cela concernerait et dans le plus pur esprit du web de partage de connaissances et d’expériences enrichissantes.
Moi, j’ai envie que nous soyons nombreux à réussir des projets du type RFID, cela fait plus de dix ans que c’est mon souhait et je n’ai pas envie que cela change…
Même si je suis loin de faire que ça !
Ceci étant dit, je suis intervenu récemment en tant que conseiller et éventuel Chef de Projet auprès d’un groupe manufacturier nord-américain afin de présenter une solution de type RFID concernant leur Supply-Chain globale, des matières premières aux produits finis livrés.
Très vite nous avons décidé d’un commun accord d’un projet pilote en un point précis de leur chaine de montage, même si j’aurais préféré en entrepôt pour plus de lisibilité (cadences plus lentes), ceci afin de pouvoir déterminer de façon précise le Retour-Sur-Investissement en une période de 3 mois d’exploitation.
Juste derrière, l’étude a embrayé sur les discussions techniques concernant la détermination de « la » solution tag RFID compatible avec leur environnement en chaînes de montage, la diversité de leurs matières premières, la taille et le différent conditionnement de leurs produits finis, tous leurs types de stockage et de livraison, omettant pour le moment le côté SRM/livraison fournisseur (réticences habituelles parfois compréhensibles de ces derniers à se conformer aux souhaits de leurs clients).
L’étape suivante étant en ce qui me concerne de déterminer le niveau d’automation de leurs chaînes de montage, le flux moyen, et surtout les intégrations actuelles en leur système informatique.
Leur environnement technique pur en zone manufacture et montage est de premier ordre, mais aucune connaissance du personnel à tout niveau et bien sûr d’installation de matériel réseau pouvant faire du sans-fil temps réel, quand à leur systèmes informatiques d’acquisition de données cela se fait en batch (différé) sur des systèmes propriétaires mettant à jour encore en différé la SGBD de leur ERP. Donc pas d’interactions sur les chaînes de montage du genre MRP qui déterminerait des pannes de lignes, la gestion des rejets, le non-approvisionnement, le Work-In-Progress, etc…
Pas de connaissance temps-réel, pas d’interactions de données, pas de réseau sans-fil opérationnel à 100%, pas de systèmes de SGBD solide acceptant des centaines de requêtes supplémentaires à la seconde ? Pas de solution RFID.
En attendant que cette entreprise se mette à jour en installant un système réseau sans-fil en béton je les ai fait se rapprocher d’une organisation nord-américaine qui fait bien ce boulot, WINA (Wireless Industrial Networking Alliance) qui leur donnera tous les moyens d’aboutir à une situation plus en accord avec une solution professionnelle RFID.
Vous les futurs utilisateurs de cette technologie, soyez circonspects, qui dit RFID dit, entre autres, consommables en grand nombre et à grande cadence ; quand la solution est adaptée à vos besoins et est évolutive le Retour-Sur-Investissement est pratiquement immédiat et évident, très vite on peut voir l’évolution des procédures de traitement ; dans le cas contraire c’est de l’argent qui file à vitesse grand V avec pratiquement l’impossibilité de revenir en arrière, un peu du genre comment je devrais refaire du business comme au début des années 90 sans mon téléphone portable !
Dernier point avant de finir de vous endormir (!), surtout évolutive la solution, car des besoins nouveaux naissent tous les jours au bout de quelques heures d’exploitation.
Cordialement,
Patrick Bonneau

Commenter cet article