Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Michel Rousseau

Selon le nouveau rapport de ReportLinker, la plus grande opportunité pour la RFID se situe au niveau du marquage des articles.

Ce qui nécessite un prix extrêmement bas pour les tags, une chose que les technologies d'impression RFID ou chipless ont d'ores et déjà prouvé comme viable à moyen terme.

Mais il est intéressant de noter que, parmi les principaux fabricants de tags RFID, peu nombreux sont ceux qui s'intéressent vraiment à la RFID imprimée. En leur lieu et place, ce sont les fabricants d'imprimantes, les industries de l'emballage et les compagnies d'électronique qui tirent les développements, certains voyant dans ces tags RFID ultra low cost un simple début vers l'intégration de nouveaux composants tels que des écrans, des capteurs, des batteries, etc..

Le nouveau rapport publié par ReportLinker (lequel vaut quand même la bagatelle de 2145 €) quelques aperçus sur la prochaine décennie dans ce secteur.

L'examen porte en premier lieu sur les tags RFID sans puce (dont certains peuvent être imprimés). Le bénéfice primordial de cette technologie tient justement à la possibilité de les imprimer directement sur les objets ou les emballaes, le tout pour un coût de l'ordre du centime d'euro, ce qui permettrait de remplacer à bon compte les quelque dix billions de codes-barres imprimés chaque année actuellement, et ce en leur garantissant des applications un peu plus versatiles.

Selon ce rapport, sur les dix prochaines années, le marché de ces tags imprimés devrait croître de façon exponentielle.
Leur volumétrie devrait plus que décupler, passant de 40 millions en 2009 à 624 millions en 2019. En termes de valeur, ce marché, qui pèse 5 millions $ cette année, devrait atteindreles 393 milliards $ en 2019, soit un tiers du C.A. mondial des tags RFID !!!

À l'horizon 2019, le prix moyen du tag par objet devrait se situer au centime d'euro, voire moins pour les versions chipless imprmées directement sur les emballages (ce dernier segment s'avérant toutefois encore assez faible). Les versions de tags à puce devraient coûter aux alentours de 4 cents pour de forts volumes et les version sans puce 0,4 cents.

Commenter cet article