Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par La Rédaction

Deux enseignants de la faculté de Louisiane de Sud-Est utilisent la RFID pour aider de jeunes enfants sourds à apprendre le langage des signes.

Robert Hancock et Becky Sue Parton ont reçu une subvention de 360 000 $ du Département de l'Education pour développer leur système d'éducation par hyperliaison avec le monde physique. Ces chercheurs ont mis au point un premier ensemble de 500 objets taggés qui déclenchent une réponse sur ordinateur, a savoir une vidéo où l'on voit un interprète humain faire le signe correspondant à l'objet, le tout accompagné par un lot de photos représentant l'objet sous différents angles et aspects.
Par exemple, un étudiant sourd peut ainsi choisir l'un des objets du lot, tel un crayon, l'agiter devant le lecteur RFID et alors déclencher une présentation sur l'ordinateur.

Quelques secondes plus tard, une rafale de 3 à 5 photos ou dessins présentent différentes versions de l'objet, le mot correspondant à celui-ci et une prononciation audio avec des détails sur l'articulation phonétique pour les enfants non complètement sourds.

Habituellement,les enfants sourds se voient uniquement proposer des dessins d'objets accompagnés de descriptions graphiques des signes correspondants. Ceci nécessite dans la plupart des cas l'assistance d'un enseignant pour chaque enfant, le résultat étant un retard de 5 à 6 ans dans l'apprentissage du langage par rapport à un enfant bien entendant.

Les enseignants ont par ailleurs démontré que l'emploi de la RFID permet de rattraper ce retard, notamment grâce au côté ludique que cette application implique.

Le système peut de plus être utilisé en groupe à l'aide de tablettes ou de netbooks.

Commenter cet article