Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par La Rédaction

La plupart des entreprises approchent l'implantation RFID/RTLS avec une idée de processus de flux en ligne, d'amélioration de la supply chain ou de la production, une meilleure utilisation des actifs ou des ressources et une réduction des coûts. Et oublient complètement que tout ceci peut être accompli, à des degrés divers, par le code-barres.

Pourtant, si l'on s'en tient aux faits :

1. La RFID est là depuis un demi-siècle et elle marche et même plutôt bien.

2. Elle est très fiable, pour peu qu'elle soit déployée correctement.

3. Non seulement elle marche, mais en pratique elle est extraordinairement précise.

4. La RFID/RTLS ne résout ou ne remplace pas des process de piètre qualité ou obsolètes, un manque de contrôle ou à l'inverse des process éprouvés ; elle peut seulement booster les bons process et automatiser ceux-ci ou leur donner une meilleure visibilité.
a. La RFID/RTLS va pointer du doigt très rapidement les process obsolètes et peut rapidement devenir très coûteuse si aucune préparation n'a été faite avant tout déploiement.

5. Les coûts du matériel et du logiciel ne représentent qu'une part (en l'occurence, une faible part) du montant global engagé dans un déploiement. Bref, comme disait Mark Twain : 99 % de transpiration et 1 % d'inspiration si vous voulez un déploiement correct.

Alors, comment se préparer ?

1. Déterminez l'étendue de votre projet.
a. Sachez ce que vous voulez tracer et/ou traquer (on trace un processus dans la durée, on traque un événement ou un incident).

2. Balayez bien votre périmètre de déploiement et cartographiez le plus finement possible le process que vous voulez suivre du début à la fin.
a. Vous allez ainsi découvrir tout un tas de process cachés ou des process non appliqués (croyez-en mon expérience !).
b. Comme disait Alfred Korzibsky (le père de la sémantique générale) : "La carte n'est pas le territoire, le mot n'est pas ce qu'il représente." Ce qui plus simplement veut dire que les process décrits sur le papier sont rarement ceux qui sont mis en pratique à l'identique sur le terrain.
c. Il faut donc avoir une image claire (et non pas seulement une vision) de ce que vous faites réellement avant d'essayer de tracer ceci.


Nota : Bien souvent, on s'aperçoit que la plupart des process peuvent être améliorés en leur apportant des changements mineurs et que la RFID n'apporte rien si ce n'est des soucis et des dépenses superflus. Rappelez-vous qu'en matière de lecture le premier droit d'un lecteur c'est aussi de ne pas lire un ouvrage qui lui paraît ennuyeux ou inutile. Idem en matière de  RFID/RTLS.Soyez donc ouvert aux autres options qui s'offrent à vous (Datamatrix, Bokode, pour ne cier que ceux-là).

3. Cartographiez l'infrastructure disponible sur le périmètre que vous voulez couvrir.
a. Les lecteurs RFID, les portails, localisateurs, antennes relais, systèmes informatiques etc. ont besoin de courant et de connexions réseau. Si vous êtes juste en termes de moyens par rapport à ce que vous voulez accomplir, vous risquez finalement de dépenser plus que prévu et surtout de mettre en péril le ROI de l'ensemble.
D'autant plus que les produits RFID/RTLS ne fonctionne nin ne  localisent tous de la même manière. Certains ne nécessitent que peu ou pas de changements au niveau des infrastructures. Pensez-y !


4. Décidez au plus tel ou tel du degré d'automatisation que vous voulez dans le projet.
a. Si vous voulez un système totalement automaisé, il faut le savoir dès le début. Cela vous épargnera des tonnes de dépenses, notamment en termes d'infrastructure, par la suite.

5. Déterminez quelles données vous devez (et non pas vous voulez) collecter.
a. Vous observez des biens en circulation et leur destination, donc il vous faut savoir quelles données collecter et pourquoi, ne serait-ce que pour pouvoir définir vos attentes auprès de l'équipe de déploiement et des intégrateurs et tierces parties concernées.
b. Il vous faut aussi savoir où stocker ces données et dans quels systèmes, ce pour améilorer la cohérence de votre système d'information.
c. Déterminez surtout le format des données utilisées par les lecteurs RFID/RTLS et sa compatibilité avec le système d'information en place, sinon déterminez le périmètre de l'intégration additionnelle qui sera nécessaire.
d. Avez-vous besoin d'un affichage graphique des mouvements et de cartes de localisation des biens, ou de simples données sur tableur sont-elles suffisantes ? À ce propos, rapppelez-vous qu'une image vaut mieux que mille mots, ce qui, en matière de logistique, pourrait se traduire par une image vaut mieux que mille maux.

e. L'implantation du système RFID/RTLS va-telle nécessiter d'accomplir des changements sur les systèmes actuels ou de mettre à jour ceux-ci ?
f. Et puis, last but not least, impliquez votre personnel informatique dès le début, sinon plus tard vous n'aurez que vos yeux pour pleurer sur les innombrables rustines qui viendront défigurer ce qui, au départ, était un beau projet.


6. NE CHOISISSEZ PAS VOTRE SYSTEME RFID/RTLS EN VOUS BASANT UNIQUEMENT SUR SON PRIX
a. Le low-cost peut s'avérer avantageux en apparence, mais souvenez-vous que généralement le bon marché se paie très cher par la suite. Faites plutôt la part entre les fonctionnalités opérationnelles et les besoins en termes d'infrastructure pour déterminer le prix réel du déploiement.

7. Evitez de tout faire tout seul à moins de vous appeler IBM ou Tagsys (remplacez par les noms que vous voulez). Ayez recours à un intégrateur et/ou à un gestionnaire de projet pour superviser (au sens étymologique : voir au-dessus, donc voir plus loin) le projet.
a. Consultez la base de données de FILRFID (pas le quotidien, mais l'association), il y a plein de consultants et d'intégrateurs membres de cette fédération professionnelle.
b. Assurez-vous toutefois que ce consultant n'est pas maqué avec une marque et qu'il sera bien à même de choisir les meilleurs produits et les meilleurs fournisseurs (i.e. les plus adaptés) pour répondre à votre configuration et à vos attentes.
c. Chaque déploiement est plus ou moins différent d'une entreprise à l'autre, chaque implantation possède ses propres caractéristiques, si bien qu'un produit "out-of-the-box" doit au moins être reparamétré et qu'il est rare que l'on puisse faire du couper-coller d'une implantation à l'autre.
d. Mille fois sur le métier remettez son ouvrage. Bref, posez des questions, testez, faites un pilote avant tout déploiement.
e. Là encore, un regard extérieur vous évitera de vous enferrer dans une solution boiteuse.



Commenter cet article

Michel Rousseau 27/08/2009 11:49

En l'occurence, il s'agit de moi

Labia 24/08/2009 12:16

Bonjour, Pourriez-vous citer la personne interrogée qui a fourni ces informations ? S'agit-il d'un intégrateur, d'un client ou d'une personne de filrfid ? Merci par avance.