Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

BT Auto-ID, filiale du groupe British Telecommunications, vient de lancer un nouveau réseau d’identification RFID destiné à diminuer les coûts de retours de produits et à minimiser le risque d’intoxication alimentation au niveau des consommateurs.
Ce réseau en ligne fournit aux détaillants et à leurs fournisseurs un accès permanent temps réel aux données synchronisées des stocks et historiques concernant les produits distribués via la supply chain (depuis le fabricant jusqu'au point de vente).
Le BT Foodnet fournit ainsi un audit exhaustif de toute la supply chain pour chaque produit. Ce service de synchronisation des données supply chain devrait permettre également de réduire les incohérences de facturation que l’on constate avec les systèmes de facturation manuelle des livraisons. Qui plus est, il est conforme en tous points avec la législation en vigueur en matière de traçabilité. BT Foodnet combine la technologie d’auto-identification (tant par code-barres que par RFID) avec la plate-forme sécurisée d’échange de données via Internet de la société.
Pour fonctionner toutefois correctement, ce système nécessite l’utilisation du portail Foodnet. C'est à ce niveau que le supermarché va passer sa commande. Le fabricant identifiera alors chaque produit avec un tag RFID. Ces produits seront packagés dans des palettes-chariots (elles-mêmes taggées), les données étant lues par des lecteurs RFID au hub de dispatching. Le tag est encore lu dans le dépôt, puis la marchandise est expédiée vers le magasin, réceptionnée dans son entrepôt, puis encore relue lors du passage de ce dernier à la mise en rayon.
Comme le souligne BT Auto-ID : « En cas de contamination, ceci permet de déterminer en temps réel les magasins et même les rayons où se trouvent les produits incriminés, d’où l’élimination de toute marge d’erreur ».

Commenter cet article