Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par La Rédaction

La Commission Européenne vient de publier un rapport sur les opportunités et les freins au déploiement de la RFID dans le secteur de la Santé.

Ce rapport constate que si en Europe la RFID connaît un indéniable succès dans la logistique et le management opérationnel, son implantation pour le suivi des patients et l'amélioration des soins est plus anecdotique.
Le rapport signale que :  " Comparé à la logistique, les applications santé posent des problèmes d'implantation plus importants. Les interférences entre la RFID et d'autres équipements sans fil reste le plus grand obstacle dans ce domaine. "

L'étude a été menée par Rand Europe, un organisme d'enquête basé aux USA. Le rapport comprend notamment des opinions d'experts et sept témoignages terrain menés en Italie, aux Pays-Bas, en Suisse, en Amérique (sic) et en Grande-Bretagne afin d'établir les bénéfices des applications RFID existantes.

Il mentionne le fait que le code-barres (y compris la version DataMatrix) s'avère bien moins coûteux.  Par ailleurs, il remarque le rôle croissant du WiFi dans ce domaine.

Sur les sept cas, celui d'un hôpital aux Pays-Bas est en fait un constat d'échec. Il constate également que le ratio coûts/bénéfices n'est pas toujours très facile à trouver, voire s'avère négatif dans certains cas.
Par ailleurs, bien que la RFID soit promue comme améliorant les soins donnés au patient et son confort, il remarque que les hôpitaux ne sont pas franchement chauds pour engager de telles dépenses.

Il constate aussi que certaines contraintes physiques comme la taille des tags, le manque de systèmes out-of-the-box et la faible capacité des batteries sont autant d'obstacles au déploiement de la RFID dans ce secteur.

Il permet surtout de constater à quel point la commission peut se faire pipoter par de soi-disants experts basés Outre-Atlantique qui ne sont même pas fichus de recenser les quelque 150 déploiements RFID (y compris WiFi et ZigBee) réalisés sur la Suisse, la France, la Belgique, l'Italie et l'Allemagne, pour ne citer que ces pays.

Qui plus est, ils se sont uniquement préoccupés de RFID UHF, alors qu'il existe depuis longtemps des déploiements HF voire basse fréquence.

Bref, du travail bâclé et qui a dû encore coûter bonbon. Mais il est vrai qu'au royaume des aveugles les borgnes sont rois !

Toutefois, pour que vous puissiez juger par vous-mêmes, vous trouverez ci-dessous un lien vers notre base documentaire qui vous permettra de télécharger ce rapport

Commenter cet article