Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

Contrinex, spécialiste des détecteurs de proximité inductifs et photoélectriques, annonce une offre complète de systèmes d’identification par radiofréquence (RFID). Leur principale caractéristique : des composants métalliques, résistant aux conditions d’utilisation les plus sévères.
 
La spécificité de Contrinex a toujours été le développement de produits « technologiques », se démarquant des produits traditionnels du marché. L’annonce, aujourd’hui, d’une offre complète de systèmes d’identification RFID (transpondeurs, modules de lecture/écriture, interfaces et logiciel) dont les composants sont entièrement métalliques en est une nouvelle illustration.
Les systèmes RFID de Contrinex résistent aux agressions chimiques (comme les produits détergents de lavage), aux chocs mécaniques et au cisaillement (chariots porte-outils par exemple) et peuvent donc opérer dans des conditions auxquelles les systèmes RFID traditionnels ne résistent pas. Leurs cibles privilégiées : les machines-outils, la logistique, l’aéronautique, l’automobile, l’alimentaire…
 
Les transpondeurs de Contrinex sont conditionnés dans des boîtiers cylindriques métalliques, lisses ou filetés, en acier inoxydable V2A. Particulièrement robustes, ils bénéficient d’un indice de protection IP67 ou IP68 (pour les modèles hermétiques dont l’arrière est fermé). A la différence des transpondeurs plastiques qui doivent être montés en saillie, les transpondeurs métalliques de Contrinex peuvent être totalement noyés dans le métal.
Les modèles lisses existent en Ø 10, 16 ou 26 mm, pour des distances de lecture de 8 à 17 mm. Les modèles filetés existent en sections M16 ou M30, avec des distances de lecture de 8 à 15 mm.
Contrinex propose également des transpondeurs en résine époxy, intégrés dans un boîtier cylindrique lisse. Bénéficiant d’un indice de protection IP67, ces modèles sont disponibles en Ø 20, 30 ou 50 mm, avec des distances de lecture de 25 à 50 mm.
Tous les transpondeurs Contrinex ont une mémoire utilisable de 120 mots de 16 bits, accessible en lecture seule ou en lecture/écriture.
 
 Les modules de lecture/écriture Contrinex sont intégrés dans des boîtiers métalliques cylindriques filetés (section M18 ou M30). Les modèles IP67 ont une face avant en résine PBTP ; sur les modèles étanches IP68 en acier inox V2A, la face avant en inox est intégrée au corps.
 
 
 Les interfaces se présentent dans un boîtier plastique ABS IP65. Elles sont déclinées en trois versions :
-          une version équipée d’une tête orientable (module de lecture/écriture intégré);
-          une version équipée de quatre connecteurs, permettant le raccordement de quatre modules de lecture/écriture externes ;
-          une version « mixte », avec un module de lecture/écriture intégré et trois connexions pour des modules de lecture/écriture externes.
La communication avec les bus de terrain se fait au choix en RS232, RS485, Profibus, DeviceNet.
 
 Contrinex propose également un module « portable », constitué d’une tête en résine époxy à deux antennes orientables intégrant l’interface. Ce module Pocket, qui se raccorde directement sur le bus, intègre un clavier et un afficheur et peut ainsi lire ou modifier les informations des différents transpondeurs Contrinex.
 
 Enfin, le logiciel RFINEX de Contrinex, convivial et puissant, offre des commandes et des outils permettant aux utilisateurs de configurer, programmer et tester leurs applications. Il est téléchargeable sur le site de Contrinex.
 

Commenter cet article