Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

Le Yankee Group a dernièrement publié quelques considérations sur le marché de la RFID active.
Ce marché concerne en premier lieu les RTLS (Real Time Location System : système de localisation en temps réel) lesquels permettent aux objets physiques, généralement à forte valeur d’être traçés et localisés. Un RTLS fonctionne sur un WLAN afin de déterminer la position d’un tag actif avec une précision raisonnable (de l’ordre de 2 à 3 mètres). Ici, on fonctionne un peu à la manière du GPS. De tels systèmes incluent des lecteurs, un logiciel de géopositionement, des tags RFID actifs, un logiciel de gestion du système et des applications.
Les entreprises achètent tout d'abord un RTLS pour améliorer leur efficience opérationnelle au niveau du traçage de leurs assets. Un RTLS permet à tout un tas d’applications sophistiquées de voir le jour, dont le suivi des utilisations d’un parc machines, l’optimisation des workflows, la surveillance de périmètres ou de zones de sécurité, la prévention et la détection d’intrusion…
Grâce à cette visibilité temps réel, les entreprises obtiennent généralement un retour sur investissement en moins de 2 ans et parfois en quelques mois (d'autant plus que le ROI d’un RTLS est facilement démontrable et quantifiable). Dans un futur proche, ces systèmes permettront d’améliorer les ventes en tête de gondole, tout en assurant des fonctions d’aide embarquées sur les caddies des clients des magasins, par exemple.
De quelques nuances en matière de technologie RTLS
Avant de plonger à corps perdu dans l’achat d’un RTLS, il faut bien comprendre cette technologie, ses coûts induits et ses usages. Même si les fabricants proposent des solutions clés en main, il ne faut pas oublier que ces solutions sont souvent architecturées sur des systèmes propriétaires et donc fermés. D’où la délicate balance que l’on connaît déjà en informatique et qui a aboutit à… l’adoption de plus en plus massive des systèmes ouverts !
Les fabricants de RTLS ont démarré à la fin des années 90, sur la base d’une technologie WLAN émergeante. Sont ensuite arrivés les héritiers du Wi-Fi. Le premier groupe utilisait généralement des bandes de fréquence libres (408 MHz, 433 MHz, 900 MHz, etc.) pour les interfaces tag-vers-lecteur, interfaces considérées comme propriétaires. Le second groupe a préféré utiliser des hot-spots Wi-Fi pour accéder aux tags en 802.11. A ce propos, il est intéressant de noter que les tags 802.11 peuvent converser en direct avec les hot-spots. Néanmoins, les tags propriétaires nécessitent une infrastructure hardware spécifique en matière de lecture pour communiquer efficacement. La différence entre les deux technologies tient surtout aux avantages de prix des systèmes  802.11 par rapport aux systèmes propriétaires et aussi au fait qu’ils couvrent une meilleure zone.  Ceci ne veut toutefois pas dire que tout doit passer en Wi-Fi en matière de tags actifs. La performance de lecture, la précision du positionnement, l’infrastructure existante et les applications sont également des facteurs à prendre en compte dans la décision d’achat d’un système.

Commenter cet article

ebook writers 03/09/2014 14:23

Ascension technologique de l'homme a commencé pour de bon dans ce qui est connu comme la période néolithique. L'invention de haches en pierre polie a été une avancée majeure car elle a permis de déboisement à grande échelle pour créer des fermes.