Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

Le gouvernement US a fait ce qu’il pouvait pour le développement de la RFID ces derniers temps. Ce fut notamment le très joli contrat de quelque 14 millions de dollars accordé à ODIN Technologies pour équiper les centres de distribution du Département de la Défense (ce qui devrait, par effet domino, entraîner plusieurs milliers de fournisseurs dans ce sillage RFID).
 
C’est ensuite la plaidoirie tenue vendredi dernier par la Food & Drug Administration en faveur de la RFID qu’elle considère : «  comme la technologie la plus prometteuse pour la traçabilité électronique de la supply chain pharmaceutique ». Cette fonction est d'ailleurs cruciale pour les industries pharmaceutiques qui doivent désormais documenter la chaîne de détention des médicaments prescrits. Comme si cela ne suffisait pas, la FDA en a rajouté une couche en critiquant vertement les industriels considérés comme trop lents dans l’adoption de cette technologie. Toutefois, la FDA reconnaît s’être un tant soit peu trompée dans ses estimations à ce niveau et n’envisage aucun déploiement d’envergure en 2007, date jugée trop optimiste par elle.
L’annonce de vendredi est importante en ce qu’elle confirme la volonté d’une mise en conformité avec l’ordonnance Prescription Drugt Marketing de 1987, dont l’application sera vérifiée par des inspecteurs dès décembre de cette année pour certaines catégories de produits. Pour qui sait lire entre les lignes, ceci revient à implicitement demander à d’aucuns de s’équiper dare-dare de systèmes RFIDisés. Certains ont franchi le Rubicon, comme Purdue Pharma qui tagge ses bouteilles d’OxyContin pour Wal-Mart et qui va faire de même pour son antidouleur, la Palladone.
D'ailleurs, un draft de cette politique détaillant comme ce pedigree des médicaments devra être implanté et contrôlé devrait être publié prochainement au Federal Register, l’équivalent américain de notre Journal Officiel. D’ici à ce que la Commission Européenne, très préoccupée par les contrefaçons de Tamiflu que l’on commence à observer aux marges de l’Europe ne suive le même chemin, il n'y a qu’un pas !
Sur le plan des fréquences, si pendant longtemps on a surtout vanté les mérites de la HF, certains acteurs majeurs tels que Symbol, Alien, Impinj et ADT/Tyco Fire & Security ont sponsorisé un white paper publié la semaine dernière vantant les avantages de l’UHF pour assurer la traçabilité des médicaments. Seul petit hic, certains laboratoires indépendants considèrent que certaines molécules pourraient être affectées par les fréquences UHF, alors qu’elles resteraient insensibles à la HF. Bref, wait and see

Commenter cet article