Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

Sous le label P1902.1, l'IEEE vient de lancer les travaux d'édification d'une future norme qui pourrait à terme concurrencer les standards RFID actuels dans certains domaines d'applications (milieux sévères, tags nécessitant une autonomie de dix à quinze ans, environnements avec forte présence de métal (étagères par exemple), etc.).

La norme P 1902.1, dont le bouclage est prévu d'ici à la fin 2007, s'appuiera sur un protocole de communication bidirectionnel de pair à pair dénommé RuBee et opérant à des fréquences supérieures à 450kHz. Développé à l'origine par la société Visible Assets , ce protocole est conçu pour fonctionner dans des environnements sévères (insensibilité à la présence de liquides, utilisation possible en milieu sous-marin ou souterrain) avec une portée comprise entre trois et quinze mètres.

Selon l'IEEE, l'un des avantages liés à l'utilisation d'une technologie radio très basse fréquence est que les tags sont peu coûteux, peu épais (1,5mm) et facilement programmables grâce à des processeurs 4bits. Le protocole RuBee peut fonctionner avec des tags passifs ou actifs à des débits compris entre 300 et 9600 bauds. La norme P 1902.1, qui serait déjà soutenue par l'Américain Best Buy, l'Allemand Metro ou le Français Carrefour, devrait trouver des débouchés sur les marchés du médical, de l'agriculture, de la logistique et de la grande distribution.

Toutefois, précisons que Rubee concerne uniquement des tags actifs alimentés par batterie, donc pas les applications ne nécessitant qu'un tag passif.

Nous reviendrons bientôt plus en détail sur ce protocole...

Commenter cet article