Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Filrfid

Avertir votre médecin à la moindre anomalie, appeler une ambulance en cas d'urgence, vous rappeler de prendre un médicament... Ce ne sont pas les attributions d'une aide soignante à domicile, mais quelques-unes des nombreuses fonctionnalités du "e-plaster", un sparadrap intelligent en cours de développement par un consortium d'entreprises danoises.

Le sparadrap est truffé de capteurs offrant au corps médical en charge d'un patient un accès permanent à ses paramètres physiologiques. En fonction des besoins, le patch peut mesurer la température, le taux d'oxygène sanguin, la pression artérielle ou encore la réaction musculaire à un effort. En plus d'alléger la charge médicale des patients en leur évitant un certain nombre de rencontres avec leur médecin, "e-plaster" offrirait à ces derniers la sécurité de savoir leur santé contrôlée en permanence via des données plus précises qu'auparavant.

Le premier test hors laboratoire est mené depuis septembre dernier sur une dizaine de patients danois atteints de troubles cardio-vasculaires. Ce test permettra de mesurer la résistance du patch aux activités d'un patient menant une vie normale, de la piscine au jardinage en passant par tous les gestes de la vie quotidienne.

Le développement d'un système de contrôle permanent des paramètres physiologiques ne va pas sans poser de nombreux défis. La miniaturisation du système, sa consommation et son approvisionnement en énergie, le transfert des données, les outils de mesure en eux-mêmes et le confort physique et visuel sont autant de questions sur lesquelles s'est penché le consortium qui regroupe des experts en nanotechnologies, santé, technologies mobiles, technologies adhésives et capteurs.

Le sparadrap intelligent est constitué d'un émetteur radio à 2,4 GHz et de capteurs reliés à un microprocesseur commercial, eux mêmesplacés dans une petite coque en plastique dur vouée à protéger ces outils de la transpiration et de l'humidité. Cette coque est elle-même intégrée dans le sparadrap avec une batterie lithium-ion qui doit être remplacée une fois par semaine en même temps que l'adhésif. Un petit terminal de gestion des données ainsi qu'un "smartphone" classique assurent la transmission des informations aux médecins. La recherche sur le contrôle des paramètres physiologiques par des nano capteurs est très active au niveau mondial. Mais selon Jens Branebjerg de la compagnie Delta à l'initiative du projet, l'équipe danoise qui a déjà déposé de nombreux brevets fait partie du peloton de tête.

Les possibles utilisations du sparadrap intelligent sont nombreuses, car celui-ci est en théorie capable de mesurer n'importe quel paramètre. Ainsi, si les patients atteints de pathologies importantes restent la première cible, la recherche porte également sur la possibilité de l'adapter pour les sportifs ou pour les personnes exerçant une activité à haut risque comme les pompiers.

Contact : Jens Branebjerg, Business Manager - email: jab@delta.dk

Commenter cet article